Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 19:36
Si un livre doit être interdit parce qu'il est "clivant", à quand un débat honnête sur les dangers de la corrida, particulièrement sur le psychisme des êtres fragiles et des plus petits ? A quand le principe de précaution appliqué avant d'entrer dans une corrida ? Un trauma corrida, Docteur, est-ce "clivant" pour un enfant ?

Reçu de Thierry Hély, chargé de communication de la FLAC, Fédération des Luttes Anti Corrida

POUR INFO:

Chers amis,

Comme vous pourrez le constater, la censure continue de battre son plein sur France 2 au sujet de Christian Laborde ! Ca commence à faire beaucoup ! Heureusement, sa maison d'édition "Robert Laffont" commence à
monter au créneau !

Amitiés

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

PS: pour ceux qui n'ont pas pu lire le débat "musclé" opposant Christian Laborde au directeur des arènes de Nîmes, Simon Casas, dans le Figaro magazine de samedi dernier (2 mai, p. 56/57), je peux le leur envoyer par internet.

livre Christian Laborde : Corrida, Basta ! R. LaffontChristian LABORDE a écrit :
Mes amis,
Après Durand, après Ruquier, c'est au tour du JT de 13h( France 2 week > end/Delahousse) de me faire taire.
Vous voudrez bien trouver ci-dessous le communiqué de presse des Editions Robert Laffont.
Christian Laborde


*France télévisions : Corrida Basta !

Depuis la parution du livre de Christian Laborde, /Corrida basta/, pamphlet résolument anti-corrida, le 13 avril dernier, les obstacles s'accumulent à France télévisions.
C'est tout d'abord l'émission " L'objet du scandale " de Guillaume Durand qui, au dernier moment, décommande Christian Laborde, au motif que, dans cette émission de débat, les pro-corridas invités ne souhaitaient pas se  trouver face à lui. Où est la violence : dans la littérature ou dans les arènes ?
C'est ensuite l'émission de Laurent Ruquier, " On n'est pas couché ", qui décommande encore notre auteur au motif que /Corrida basta/, authentique pamphlet, suscite vagues et autres remous.  Mais qu'est-ce qui pose problème : la parution d'un livre ou sa mise à l'écart des plateaux de télévision?

Notre dernier espoir résidait dans la volonté de France 2 de faire un reportage, en terres taurines, avec Christian Laborde, reportage qui aurait été diffusé dans le journal télévisé du week-end de Laurent Delahousse.
Stupeur : après toutes ces mésaventures, dont la direction, la rédaction et le médiateur de la chaîne ont été amplement informés, c'est une fin de non recevoir qui est adressée à notre auteur, au motif que le sujet de son
livre, _Corrida basta_,  est trop " clivant ".
Nous ne pouvons nous empêcher de noter que l'émission " Face au toril " diffusée chaque semaine sur France 3 Bordeaux Aquitaine et sur France 3 Toulouse Midi Pyrénées Languedoc-Roussillon, émission entièrement
consacrée à la promotion de la corrida n'est, elle, en revanche, pas "clivante" !
Ces annulations à répétition suscitent de la colère assurément, et aussi de l'inquiétude quant à la partialité et à la qualité de l'information diffusées sur France télévisions, sentiments que nous souhaitions vous faire partager.
Par ailleurs, faut-il penser que France télévisions trouve souhaitable, contrairement à l'immense  majorité de nos concitoyens, que des taureaux soient tués dans des arènes au profit du soit disant spectacle que cela
représente ?

Service de presse des éditions Robert Laffont
Caroline Babulle
Editions Robert Laffont

Partager cet article

Repost 0
Published by Unanima
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • : Contre l'invasion des monstres à face humaine. Violence = enfant en danger.
  • Contact

Profil

  • Unanima
  • Nada ! rien de particulier... 
 juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta !
 L'indifférence s'appelle complicité.
  • Nada ! rien de particulier... juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta ! L'indifférence s'appelle complicité.

Recherche Mot/thème