Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 22:14

PEACE-laissons-les-taureaux-vivre-et-mourir-en-paix.jpg

Les spectacles cruels sont l'une des premières causes de violence chez les enfants et les adultes : envers des animaux et des personnes ! 

 

    Avertissement corrida légale ou illégale, fêtes et spectacles liés

 

CONSEILS AUX TOURISTES COMPORTEMENT ENVERS LES BOVINS : règles  de sécurité à observer concernant tous spectacles, fêtes dites fiesta,  fêtes dites votives  avec  des taureaux, taurillons, vachettes, vaches ou veaux dans les 12 départements français organisant des corridas, lachers de taureaux sur le parcours des arènes abrivado (encierro en espagnol) et bandido au retour, courses landaises, toro-piscine, toro-mousse. Sont concernés : la Gironde (33), les Landes (40), les Pyrénées Atlantiques (64), le Gers (32), les Pyrénées Orientales (66), l’Hérault (34), le Gard (30), les Bouches Rhône (13), les Hautes-Pyrénées (65). le Var (83), la Haute Garonne (31). l'Aude (10). Ces départements sont assimilées à des zones rouges : du sang des taureaux et les villes sont dites taurines. Touristes, pour les citoyens de ces villes, vous êtes le tiroir-caisse attendu car ce qu'on aime chez vous c'est votre argent un point c'est tout ! Retenez bien que tous les mots sur les affiches et tracts qui ne sont PAS EN LANGUE FRANCAISE sont reliés à des manifestations taurines avec un double langage provençal et espagnol. Concernant les images montrant des taureaux paisibles en liberté dans de grands espaces sur fond d'étang ou de rivières avec ou sans cavaliers : ATTENTION PIEGE A TOURISTES ! Ce sont les élevages d'où ils sortent pour être revendus  brutalisés, torturés et tués :  désignés comme la marchandise lors de leur livraison.  En réalité ils sont en élevage extensif avec beaucoup moins d'espace. Les taureaux ne sont aimés que pour l'argent qu'ils rapportent, soyez-en sûrs ! 

 

ATTENTION VRAIES BRUTALITES ET VRAIES TUERIES ! Ni spectacles culturels ni jeux factices : tout est bien réel. Certains touristes effondrés venus avec leurs enfants pensaient que la corrida est un spectacle de cirque avec du faux sang observant les mimiques et attitudes clownesques du torero ! Sachez que les bovins sont des animaux pesant de 250 à 550 kilos et plus reconnus comme des êtres sensibles à la douleur. Ce ne sont pas des animaux de compagnie mais néanmoins TRES paisibles. Ils deviennent dangereux quand on ne les laisse pas en paix dans leur environnement habituel, c'est pourquoi ils sont IMPREVISIBLES ! Ne les approchez JAMAIS ! Ils vous renversent, vous piétinent, vous encornent ! Lacher des taureaux ou des vachettes dans les rues bétonnées au milieu d'un public souvent très alcoolisé, criant, hurlant et gesticulant est déjà par nature une épreuve de stress engendrant une vraie souffrance émotionnelle reconnue par les vétérinaires. De même pour les toro-piscine, toro-mousse et courses landaises sans mise à mort mais occasionnant des maltraitances, blessures et parfois la mort quand même.

 

Ces animaux ne sont donc PAS dans leur état normal  lors des manifestations où ils sont forcés à s'exhiber comme des bêtes de cirque, servant de jouet et de souffre-douleur que l'on peut aussi retenir au bout d'une longue corde ce qui les fait chuter quand ils prennent leur élan !  Ils sont provoqués par tous les moyens afin qu'ils produisent des charges très éprouvantes et épuisantes pour leur organisme à force de courir dans toutes les directions d'où ils sont harcelés et appelés. Ce sont de pauvres animaux totalement terrorisés et désorientés.  Ils tombent dans leur course pour échapper à la méchanceté des gens et des enfants qui peuvent s'amuser à plusieurs sur un veau ! Ils se blessent et on les blesse. Tous les coups sont permis : bâtons, piquets, tirer la queue à plusieurs, les oreilles, les réduire à terre, s'asseoir dessus, coups de pied et coups de poing, les envoyer dans le mur... et se moquer de leur état !

 

Dans les corridas il y a aussi des chevaux martyrs éventrés par les taureaux dont la seule défense est la charge même avec cornes parfois limées. La mise à mort d'un taureau dit de combat  ou  d'un taurillon pour les jeunes dure 20 minutes durant lesquelles il agonisera de façon terrible. D'abord rabattu de tous côtés pour le fatiguer, troué avec  de longs  pics à gros harpons,  il sera ensuite percé avec des banderilles colorées crantées aux lames acérées. A bout de force, de stress, blessé et souffrant, il sera encore piqué à coup d'épée enfoncée dans sa nuque,  retirée  et à nouveau enfoncée ce qui le fait mugir de douleur. L'animal suppliant sera encore harcelé au chiffon jusqu'à ce qu'il tombe à genoux et même au-delà, crachant son sang par les poumons, on le fait encore relever pour en tirer une charge et une autre si possible pour obtenir la victoire  sur lui dans ce combat inégal.  Puis l'animal sera achevé au poignard parfois à plusieurs reprises ce qui est terrifiant. Encore conscient la plupart du temps, on lui tranche immédiatement les oreilles et la queue qui sont les trophées offerts aux spectateurs. Pour la plus grande joie de ces foules rustiques et très particulières du midi et du sud ouest de la France qui paient de 15 à 300 euros la place. Les enfants de tous les âges sont admis : ce sont les enfants de la violence ayant toutes les chances de la reproduire sur des animaux et dans leur vie présente et future.

 

L'HERITAGE DU SANG. Dans une corrida il y a 6 taureaux ainsi mis à mort. Un personnage dit torero qui est le tueur, habillé  en danseur classique vivement coloré fait des "passes" étudiées autour du taureau déjà blessé, sur la fanfare jouant des paso doble. Pour obtenir la charge de l'animal, il utilise un chiffon rouge, la muleta qui sera déployée de différentes manières avec toujours l'épée au poing en-dessous pour se défendre. Mais la muleta ne sert que de leurre ! Contrairement à ce qu'on fait croire, le taureau ne fonce PAS  sur l'homme s'il n'est pas sur son passage ni sur la couleur car il ne voit qu'en noir et blanc : il est intrigué par ce  qu'il y a  derrière cette muleta ! C'est tout.

 

Les corridas  (du verbe courir) n'existent PAS DU TOUT en France  et  ne sont PAS tolérées étant considérées comme des sévices graves sur animaux SAUF dans les départements ci-dessus par une exception culturelle en raison de "traditions locales" cruelles importées d'Espagne ou du Portugal. Certaines populations ont hérité de la violence entretenue par les générations et ont malheureusement des habitudes très brutales ainsi que leurs enfants qui subissent la même éducation et tuent aussi des veaux puis des taureaux. Elles ont des difficultés à se moderniser : ce sont les régions aux moeurs les plus arriérées de France et rebelles à toute moralisation de leur comportement brut, ignare et superstitieux.  C'est pourquoi ces départements ne sont en aucun cas représentatifs de  tout notre pays  mais seulement de 30 % environ des couches populaires.

 

L'AUTRE FRANCE DOUCE FRANCE. Dans les autres départements français les gens sont civilisés et vraiment très choqués de ces coutumes barbares. Mais ils vous offrent de magnifiques spectacles culturels et spirituels : danse, théâtre, théâtre d'ombre, musique,  chorales, visites contées, châteaux animés aux légendes mythiques, musées des costumes et musée naval, phares, traditions artisanales et culinaires, petits marchés cidre et crèpes,  villages aux toits de chaume etc.. comme la Bretagne, par exemple,  également en bord de mer et parée de splendides "traditions locales" celtiques vivantes, fest noz où vous pourrez vous initier aux danses et chants traditionnels absolument pacifiques et sans danger pour tous les publics. Avec son Festival Interceltique annuel à Lorient époustoufflant, cette région est l'une des plus belles et authentique de France. TOURISTES SOYEZ INDULGENTS ! Ne jugez pas la France sur 12 départements aux traditions sanguinaires quand il y en a tant d'autres accueillants et enchanteurs dont vous garderez le meilleur souvenir et rentrerez chez vous vivants et sans blessures !    

 

VOTRE RESPONSABILITE ET SES CONSEQUENCES ! Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas ! Le fait de s'exposer à des dangers connus de tous et cautionnés par tous dont les maires et préfets sauf de vous... est  néanmoins de votre propre responsabilité même si ces spectacles animaliers sont interdits ailleurs. Dans les villes taurines vous êtes en danger ! Chaque année il y a des accidents mortels,  des blessés graves et finissant leur vie en  fauteuil roulant. Toutes les victimes ignorantes pensaient participer à un divertissement, une animation sportive, un spectacle comique avec des jeux en famille et même celles qui le savaient ! Vous devez impérativement déposer ou faire déposer une plainte ou une main courante de police ou gendarmerie sans vous laisser intimider par qui que ce soit en cas de blessure légère qui peut s'aggraver. On vous répondra : "vous n'aviez qu'à pas venir" ! Les populations taurines ne sont pas  coopératives donc méfiez-vous : si vous avez payé une place gardez soigneusement votre ticket d'entrée et exigez-le  si on ne vous le donnait pas ! Un organisateur cherchera toujours le moyen de décliner sa responsabilité et en cas de plainte et décès, une enquête de Gendarmerie est ouverte.

 

ATTENTION aux spectacles gratuits : pas de ticket d'entrée pas de preuve ! En cas de blessures légères : faites-vous quand même examiner par un médecin en expliquant ce qui vous est arrivé surtout si vous êtes tombés ! Par la suite, vous pourriez avec des séquelles. Blessures graves : vous serez évacué par les secours sur place qui peuvent mettre du temps à vous transporter dans un hôpital : selon l'état dans lequel vous serez, vous risquez de ne plus être conscient,  il ne faut donc JAMAIS aller seul à ce type de manifestation ! Prévenez votre famille, emportez votre carte d'idendité, carte vitale et de groupe sanguin, prévoyez vos dispositions funéraires et votre assurance rapatriement avant ! Il faut y penser afin de ne pas prendre votre famille au dépourvu. 

 

Ne JAMAIS être seul dans les rues et le SOIR des corridas dans les fiesta ! De nombreux incidents se produisent dus à l'alcoolisation et l'exacerbation de ces populations vives et suceptibles venant d'assister à un spectacle bestial ou d'autres. Ne critiquez JAMAIS leurs traditions, vous vous exposez à des voies de fait !  Parce que vous  et vos enfants risquez aussi des traumatismes psychologiques suite à ces spectacles, n'attendez pas un jour pour les signaler et les faire consigner par un médecin ! N'assistez donc jamais à un de ces spectacles, aussi inoffensif qu'il apparaisse il pourrait être votre tragique billet de retour de vos vacances en cercueil dans les larmes de votre famille et amis !  Ne consommez rien dans ces villes et villages, n'y dormez pas ! En dépensant de l'argent dans ces villes, vous financez directement et indirectement la maltraitance et le calvaire des animaux mais contribuez également à maintenir les populations dans leur paysannerie brutale.

 

SOUTIEN MORAL.  CAS International Comité Anti Stiernvechten vous prévient de tout cela sur son site  et PEACE, blog anti corrida de l'association Galgos Ethique Europe vous apporte son soutien moral  et reccueille vos témoignages. CONTACTEZ  : galgos-ethique-europe@orange.fr  Récemment encore deux morts officiels : le 30 juillet 2011 à VERGEZE dans le Gard, un jeune homme  de 25 ans originaire de la ville lors d'un lâcher de taureaux dans les rues ; le 16 août 2011 à BISCARROSSE dans les Landes, un père de 46 ans en vacances avec sa famille piétiné lors d'un toro-piscine  et des touristes piégés en état de choc. Ailleurs de nombreux morts dont un bébé laché sous l'effet de l'hystérie collective lors d'une corrida : il est tombé  à terre, la chute a entraîné sa mort ! Le parent avait oublié que son bébé était sur ses genoux...

 

ET VOICI LE DERNIER TEMOIGNAGE RECU CONCERNANT LE TORO-PISCINE ENCORE UNE FOIS A BISCARROSSE : "Présents lors du toro-piscine du vendredi 12 août 2011 à Biscarrosse, je peux vous signaler un blessé d'environ 18 ans , piétiné par la vachette et resté à terre, secoué d'une crise d'épilepsie dûe au choc de la tête sur le sol, il a été évacué dans un silence de spectateurs pétrifiés , (les secouristes était bien lents à se mettre à l'oeuvre) et transporté dans un hôpital ! Notre petit-fils de 10 ans et son petit copain sont guéris à vie de ce genre de "sport , choqués après avoir pourtant voulu aller au jeu du petit veau mais refus de notre part :  la pauvre bête était très effrayée par les enfants courant dans tous les sens !"

 

Ecoutez les conseils avisés des associations expérimentées et n'y allez pas !!     

 

MIMIZAN VILLE BOYCOTTEE PAR LES 500.000 DU MANIFESTE NON A LA HONTE FRANCAISE ! Cette ville des Landes organise des corridas illégales. Vous devez savoir que cette ville a, par principe, violé l'article 521.1 du code pénal malgré l'intervention du préfet des Landes et des associations de défense animale. Profitant des limites supposées ou fondées  légales de l'étendue géographique des  exceptions culturelles. Les peines prévues pour sévices  et cruautés sur animaux, et complicité de... en vigueur sont de   2 ans de prison et 30.000 euros d'amende. La ville de Mimizan est maintenant déclarée boycottée.  Raison de plus de ne pas y aller !

 

Quant à nous, nous faisons confiance au dicton français :   qui rit vendredi pleure dimanche aux arènes...  

Publié par Unanimât le 28 août 2011

 

 

CE QUE DIT LE CAS International : "En tant que touristes vous pouvez nous aider à combattre la corrida. Quelques conseils :

 

  • N’allez jamais voir une corrida ou une autre fiesta cruelle, même pas pour une fois. Si vous allez voir ce genre d’événements, vous contribuez à maintenir cette industrie sanglante avec votre argent et votre présence. Demandez aux autres de ne pas aller non plus voir ce genre d’événements.
  • N’achetez pas de souvenirs qui ont trait à la corrida, et certainement pas près des arènes.
  • Faites savoir au commerçant d’une manière courtoise pourquoi vous n’achetez pas ces souvenirs. Vous pouvez utiliser pour cela notre lettre en  espagnol, français ou portugais.
  • N’allez ni boire ni manger dans des bars et des restaurants qui font la promotion de la corrida.
  • Adressez-vous aux media et organisations de voyages ou autres qui font de la publicité pour la corrida en leur écrivant une lettre par exemple. Restez polis dans vos courriers. Informez-nous quand vous voyez des publicités pour la corrida.
  • Demandez à l‘hôtesse ou l’hôte de votre agence de voyage de ne pas faire de la publicité pour la souffrance animale. S’ils font cependant de la publicité pour la corrida, prenez contact avec nous afin que nous puissions les interpeller.
  • Consulter régulièrement notre site Internet où vous trouverez des campagnes de protestation auxquelles vous pourrez participer, et regardez les dernières nouvelles sur la page d’accueil.

 

 

ATTENTION ! Parfois des gens se laissent entraîner par des habitants des pays de corrida et finissent par y aller. Ces habitants leur disent parfois qu’il s’agit d’une compétition et que le taureau n’est pas mis à mort. Une fois dans l’arène vous constaterez que le taureau est bel et bien mis à mort tout comme dans des corridas ‘ordinaires’. Ne vous laissez pas piéger !

   

Certaines personnes conseillent à d’autres d’aller assister à une corrida pour pouvoir constater de leurs propres yeux à quel point ces événements sont cruels. C’est ainsi que l’industrie de la tauromachie continue à tirer profit du tourisme, et nous voulons éviter cela. Si vous tenez à voir ce qui se passe dans une corrida ou une fiesta cruelle, vous pouvez voir notre album photo et nos vidéos.

 

La corrida est une des plus cruelles formes de maltraitance animale. Plus de 250.000 taureaux et vaches sont torturés et tués pendant les corridas et spectacles de ce genre. Au cours des fiestas (‘fêtes de village’) des dizaines de milliers de taureaux et autres animaux sont gravement maltraités.  

   

 

Pour de plus amples informations sur notre association."

CAS International  

 

Il existe une liste des villes de corrida et moeurs taurines

    http://www.facebook.com/pages/PEACE-Pression-Ethique-Anti-Corrida-Europe/146222152114784

                     Course camargaiseportada

Partager cet article

Repost 0
Published by Unanimât - dans Anti Corrida
commenter cet article

commentaires

guevaranita 29/08/2011 17:39



bonjour , c'est remoi, je pense que dans les départements du SUD-OUEST   que vous citez, la population normale n'assiste pas aux corridas, ce n'est pas une tradition locale, moi je suis
née dans le 47, et à l'époque on parlait juste de courses landaises  qui n'avaient  rien      de sanguinaire,  de jeunes vachettes
étaient mises en présences de " grands abrutis " qui voulaient faire les malins, mais qui ressortaient vite en courant de l'enclos, j'ai encore des amies d'enfance au pays et je peux vous assurer
que la population normale est contre, ce sont les Maires et préfets de ces départements qui sont à couvrir de honte, car les éleveurs de taureaux très riches , leur graissent "la patte" pour
pouvoir continuer  leur oeuvre de mort ignoble et les spectateurs sont pour la plupart des touristes,plus l'élite de la ville , qui trouve de bon ton d'aller à ce type  de
"réjouissances"!!! j'ai publié votre article de ce jour ..........AMICAL SALUT  A  TOUS   guevaranita



Unanimât 29/08/2011 23:17



Justement à propos de touristes... J'ai lu un échange de blog où on en parlait comme de la marchandise. Allécher le chaland ! Merci mais quel travail sur votre blog ! Il faut
suivre. Bien amicalement,



Présentation

  • : Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • : Contre l'invasion des monstres à face humaine. Violence = enfant en danger.
  • Contact

Profil

  • Unanima
  • Nada ! rien de particulier... 
 juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta !
 L'indifférence s'appelle complicité.
  • Nada ! rien de particulier... juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta ! L'indifférence s'appelle complicité.

Recherche Mot/thème