Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 06:22

MESSAGE D'ALAIN DE PERETTI – VETERINAIRE

 Au-delà de toute polémique !!!

Selon ce message, la viande que nous consommons peut être contaminée. Nous mangeons tous de la viande hallal à notre insu, c'est déjà vrai pour les Franciliens avec le rachat des abattoirs de Meaux par le groupe Hallal .

Nous participons aussi sans en être informés au "denier du culte" musulman, car chaque bête abattue selon ce rite rapporte des euros aux responsables de cette religion.

Je trouve cela surprenant...... Finalement les végétariens s'en tirent bien. On mangera du cochon, les éleveurs Bretons vont être contents.

Les risques sanitaires liés à l’abattage halal

Par Alain de Peretti, Docteur vétérinaire

On évoque toujours les problèmes posés en la matière par la souffrance animale et par la taxe de financement occulte de l’Islam par les consommateurs. Ces problèmes sont, bien sûr, réels. Il en est un autre qui nous concerne tous et mérite d’être évoqué, une question essentielle et occultée : l’aspect sanitaire et de sécurité alimentaire.

Alain de Peretti :

"En effet, rappelons que dans l’abattage halal, l’animal est tourné vers la Mecque, saigné sans étourdissement ; il est pratiqué une très large incision de la gorge jusqu’aux vertèbres, sectionnant tous les organes de la zone, veines jugulaires et carotides pour la saignée, mais aussi la trachée et l’œsophage".

Cette pratique entraîne les conséquences anatomo-physiologiques suivantes : une régurgitation du contenu de l’estomac par l’œsophage, lequel se trouve anatomiquement juste à côté de la trachée. L'animal continue de respirer, même très fort du fait de l'agonie qui peut durer jusqu'à un quart d’heure, rappelons-le, et il inspire ces matières souillées riches en germes de toutes sortes...

Ces matières inspirées jusqu’aux alvéoles pulmonaires larguent leurs germes dans le sang d’autant plus facilement que la paroi des alvéoles pulmonaires est très mince et que la circulation sanguine, rappelons-le, est toujours en cours dans cette période d’agonie, et même accélérée par le stress au niveau des organes essentiels. Un risque énorme de contamination en profondeur de la viande est donc encouru.

On observe de plus, du fait du stress intense, deux phénomènes physiologiques qui se conjuguent : la chute de tous les mécanismes de défense immunitaires et la concentration du sang dans les organes essentiels, on peut dire que l’animal « retient son sang ». C’est un processus naturel de survie qui entraîne vraisemblablement d’ailleurs une saignée moins bonne contrairement aux allégations des tenants de cette pratique.

Il y a, de plus, une forte production de toxines. La longueur de l’agonie entraîne enfin des soubresauts violents accompagnés de défécation et émission d’urine, le tout éclaboussant toute la zone d’abattage !

On voit donc bien les conséquences pour la sécurité alimentaire des consommateurs.

C’est si vrai que le règlement européen, CEE 853/2004, dans son annexe, chapitre IV intitulé Hygiène de l’abattage, paragraphe 7,

alinéa (a) dit :

" LA TRACHÉE ET L’ŒSOPHAGE DOIVENT RESTER INTACTS LORS DE LA SAIGNÉE " ( avec une dérogation pour l’abattage rituel…)


le problème est que, selon des estimations récentes, 50% environ de la viande consommée est maintenant halal. Car si les Musulmans sont encore minoritaires, ils ne consomment que certains morceaux, on ne peut laisser perdre le reste de la carcasse. De plus les industriels trouvent plus simple et plus profitable de n’avoir qu’une seule chaîne d’abattage : ainsi des bêtes entières qui seront consommées hors du marché halal sont néanmoins égorgées selon ce rite oriental.

Conclusion : On enfreint le sacro saint principe de précaution pour respecter une pratique exotique irrationnelle, insoutenable sur tous les plans, basée sur une superstition moyenâgeuse absurde.

Dans ces conditions, les actuelles dérogations à la réglementation européenne permettant l’abattage rituel sont-elles acceptables ?

La multiplication des cas de toxi-infections alimentaires est en tous cas prévisible… et elle touchera surtout des non Musulmans, inconscients de ces risques incontrôlés et dont les habitudes culinaires les amènent à consommer la viande beaucoup moins cuite.

Alain de Peretti, Docteur vétérinaire, pour Novopress France.

Vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas... ou alors mangez de la viande bouillie ou plus de viande du tout.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Unanima - dans Protection Animale
commenter cet article

commentaires

terrienne végétalienne 07/04/2012 22:21


S'agit-il de Mr de Peretti , de Langon , en gironde, qui est à la retraite depuis quelques années ? 


Si , c'est bien lui , eh bien , bravo pour cet article ! Enfin , un praticien qui a une vraie éthique . Dommage , d'ailleurs qu'il soit parti ... !

Unanima 09/04/2012 19:00



Je ne sais pas, j'ai posé la question...



Martine 07/04/2012 18:58


effroyable! je diffuse très largement cet article sur ma page facebook et mes amies.

Unanima 09/04/2012 19:01



merci Martine... effroyable en effet que nous ne sachions même pas que la viande des animaux financent des lobbies religieux ! Où va notre liberté ?



loesch 07/04/2012 13:01


le docteur de perreti est un élu FN de langon en gironde , permettez moi de trouver son avertissement légèrement teinté d'électoralisme mal venu en cette periode d'election presidentielle.


l'incitation à la xénophobie et la stigmatisation d'une religion , qui je tiens à le préciser n'est pas la mienne, ne me semble pas etre dans la rigueur d'une démarche scientifique et
déontologique.

Unanima 09/04/2012 19:06



Merci pour la précision mais qui ne fait pas d'électoralisme en ce moment ? Qui ne voit pas l'avalanche de promesses siffler sur nos têtes ?


Les informations qui sont données ont été confirmées par d'autres sources. Nous avons le droit de savoir et de choisir ce que nous mangeons, ce n'est pas stigmatiser une religion. J'ai encore le
droit de dire que je ne veux pas que ce que je mange finance l'expansion d'une religion, je suis dans un pays laïque !



marie-yvonne 07/04/2012 10:53


 je suis tout à fait d'accord avec vous, ayant vécue 28ans sur des barrages au MOYEN-ORIENT de l'IRAN au MAROC; mais, ils lavent ttes leurs viandes et la citronne , puis ne consomment que
certains morceaux: pas de " steaks ", brochettes, mais bien cuites,et, les viandes mijotant très longtemps sur des "khanoums" ou des tagines ...... le tout cuisant très, très longtemps!!! et,
l'égorgement souvent ds les coins reculés, à méme la terre!!! et, j'estime, qu'en FRANCE, pour une question de rentabilité, n'ai pas à REVERSER LE DENIER DU CULTE MULSUMAN,  qui exciste bel
et bien !!!!!!!   JE DEMANDE DONC L'ETIQUETAGE DE LA VIANDE QUE J'ACHETE, ce qui me semble la moindre des choses mais les abattoirs, ou vont et viennent les maquignons manient beaucoup
d'argent, et, désirent tjrs PLUS DE PROFIT AUX DEPEND DE NOTRE SANTE!!!!!!! nous n'avons pas la méme façon de nous nourrir: marie-yvonne.

Unanima 09/04/2012 19:09



Merci pour votre témoignage Marie-Yvonne.


Il est temps que la laïcité revendique sa liberté dans notre pays, ce qui n'empêche pas le respect de tous mais dans le respect de l'information et de la liberté de penser.



Présentation

  • : Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • : Contre l'invasion des monstres à face humaine. Violence = enfant en danger.
  • Contact

Profil

  • Unanima
  • Nada ! rien de particulier... 
 juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta !
 L'indifférence s'appelle complicité.
  • Nada ! rien de particulier... juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta ! L'indifférence s'appelle complicité.

Recherche Mot/thème