Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 14:24

A Cannelle, partie le 10 Avril 2012 à 19 h 30.

 

 

Galga Cannelle avec deux ailes


CANNELLE-3350-MARS2012.jpg

Une petite âme s’est enfuie dans la nuit.

Elle a rejoint les scintillements de l’Ether

Où brillent ses frères et sœurs de galère.
Cette étoile s’appelait Canela,

Galga perdue sans collier,

Aux yeux de tristesse infinie,

avec son petit amour de Blaky.

Sans Antonio et ses bénévoles,

combien de temps auraient-ils erré tous deux

pour finir

Ecrasés par un chauffard en mal d’amusement,

Par un chasseur à l’instinct de mort avilissant,

Ou sous les caillasses d’enfants que l’on dit innocents ?


Ici, depuis un an, Canela était devenue Cannelle,

écrit avec deux n et deux ailes,

La jolie précieuse galga, exclusive et choyée,

Qui peu à peu a perdu son regard triste,

A appris que parfois la vie mérite

D’être traversée,

Qu’elle peut aussi emmener

A un galgo qui est moins qu’un chien

Un humain aimant et dévoué

Qui fera tout pour la sauver,

Qui pleurera de chagrin voyant qu’il ne peut y arriver.

Quand tu es arrivée ici, nous avons très vite su, jolie Cannelle,

Que tu étais atteinte d’une terrible maladie,

l’une de ces maladies silencieuses qui ne commencent à parler

que lorsqu’il est déjà trop tard pour les éloigner.

Ce soir, tu as tendu ta patte une dernière fois

Et tu as quitté ta robe de chair.


Jolie petite Cannelle,

Envole-toi à tires d’ailes,

Pense à nous qui t’avons tant aimée

Dans la si courte vie que nous avons partagée.
Gambade, heureuse, en digne fille du vent,

avec les gazelles et les lévriers ardents,

Brille comme un diamant renaissant

avec les chevaux étincelants jaillis

de la fontaine aux juments.


Tu n’avais rien à donner sinon ta patte que tu tendais si volontiers.

Dans cette patte, toi, sans faux-semblant, sans renommée,

tu offrais tout l’amour du monde à qui savait t’écouter.

Tu n’avais pas besoin d’une baguette magique,

Simplement tu tendais ta fine patte et le miracle s’accomplissait,

Ici, maintenant, dans le pur instant, partout où tu le pouvais,

Dans la rue, à la sortie d’un super marché, dans le jardin.

Alors tu oubliais la tristesse de ton destin,

ton regard devenait clair et serein.


Partout où tu voyais un humain, ta patte s'offrait.
Pour tous ceux qui étaient touchés,

L’amour pur les inondait.
Là était ta magie, ton secret.
Etait-il unique ? Toi seule le possédait-il ?
Ou est-ce le secret de ces milliers de galgos

suppliciés chaque année par la cruauté,

ces êtres que certains appellent des anges

tant leur cœur et leur âme sont pur amour,

pure louange ?

 

Jusqu’au dernier jour tu as voulu nous combler

avec cette patte si délicate que la vie t’avait donnée.

Par ce geste profond à la limite du sacré,

tu nous as rendu au centuple l’attention et l’affection

que tu recevais.
Je suis, avec les êtres qui t’ont entourée,

aidée par la pensée, aimée,

triste infiniment de n'avoir pu te sauver,

fière et heureuse d’avoir été à tes côtés.


S’il est vrai que dans l’Infini pour une âme

de nombreuses demeures existent,

fais qu’un jour, toi chiot, moi enfant,

nous nous retrouvions, pas pour un an

mais pour une vie entière, patte dans la main,

parcourant ensemble un long chemin,

le temps que tu m’apprennes

comment tant d’amour peut couler

dans l’âme que tu viens d’effleurer.

 

Nous avons ensemble rêvé

qu’un jour les humains s’humanisent assez

pour cesser de torturer.

De là haut, petite étoile Cannelle à deux ailes,

scintillant au milieu des légions d’animaux martyrisés,

où reposent tant de galgos suppliciés

par l’indifférence complice des politiques,

fais que notre rêve soit exaucé.

Ce jour arrivé, j’espère être à tes côtés

pour qu’avec ton petit air coquin

Tu viennes déposer ta patte doucement sur ma main

En me disant : « tu vois, notre rêve est réalisé,

l’humain s’est humanisé. »


Hasta Luego, jolie petite Cannelle avec deux ailes !

Merci pour tout cet amour ce que tu nous as apporté.

Merci à celles et ceux qui t'ont accompagnée.

 

Joëlle, ton humaine dévouée

 

CANNELLE-500-3233.jpg http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-cannelle-103272141.html


Partager cet article

Repost 0
Published by Unanima - dans Galgos d'Espagne
commenter cet article

commentaires

Fanny 26/04/2012 15:40


Merci pour ce magnifique texte. Belle Canelle la douceur infinie des galgos ne changera pas certains humains, mais pour tous ceux qui vous aiment, vous êtes tout...Repose en paix, loin de cette
folie...

Unanima 27/04/2012 21:02



Merci Fanny, Belle Cannelle me manque beaucoup et me retient loin du blog pour apaiser mon chagrin dans le silence. J'espère qu'elle repose en paix entourée de tous les animaux que j'ai aimés et
qui me l'ont rendu au centuple, au milluple ! Hasta Luego, Patita Guapita, tu restes dans les coeurs que tu as touchés de ta patte magique !



Monique 15/04/2012 00:57


Bien que tu sois partie, petite Cannelle, l'hommage que Joelle te rend aujourd'hui prouve que tu n'as pas vécu en vain. Tu as donné et rencontré l'Amour, et ce n'est pas donné à tous, que nous
soyons humains ou poilus. J'espère que là où tu es maintenant, il n'y a pas de saloperies d'humains comme tu en as connus, juste des anges à qui tendre ta patte. Et je sais aussi que tu veilles
sur Joelle comme elle a su prendre soin de toi ....

Unanima 15/04/2012 17:55



Merci Monique, c'est mon souhait, qu'elle soit maintenant comblée dans l'amour et la lumière qui émanaient d'elle et qu'elle offrait si volontiers...


Que les anges à 4 pattes qui ont illuminé ma vie veillent sur elle.



Eléonore Visart 13/04/2012 16:35


J'en ai les larmes aux yeux! Comme c'est beau et comme elle était belle!

Unanima 15/04/2012 17:45



Elle était unique et faisait des miracles de joie avec sa toute fine patte magique !


Elle me manque cruellement, avec ce terrible sentiment de n'avoir pu la guérir...



Présentation

  • : Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • : Contre l'invasion des monstres à face humaine. Violence = enfant en danger.
  • Contact

Profil

  • Unanima
  • Nada ! rien de particulier... 
 juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta !
 L'indifférence s'appelle complicité.
  • Nada ! rien de particulier... juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta ! L'indifférence s'appelle complicité.

Recherche Mot/thème