Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 09:00
corrida-et-enfance--la-fin-de-la-compassion.jpg 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Photo Enfance et corrida sur P.E.A.C.E. 
 
 
STOP AUX DONS CORRIDA A L'UNICEF FRANCE !! 
       
Avertissement préalable Net-éthique       
Nous retrouvons souvent  nos articles sur d'autres blogs et c'est bien de faire circuler les informations. Merci de tout coeur aux blogueurs qui le font respectueusement. Mais pas bien de les prendre à son compte sans introduction ni lien d'Unanimus. Sur celui-ci il y a un souci avec Le Post publié par Jackiie : 
http://www.lepost.fr/article/2011/07/10/2545213_l-unicef-et-la-corrida-long-a-lire-mais-si-interessant.html Et sur protégeons les, protégeons nous  il a été tronçonné, vidé de sa matière et son sens. Ce blog n'a pas appliqué sa règle n°1 : "Je respecte le blog ou les blogs de ceux que je visite".   Sa réponse a nos demandes de corrrection ou suppression très polies a été celle-ci :  "bien, je défend les animaux et les humains qui le mérite allez voir si je ne suis pas ailleurs vous ne m'interressez pas du tout !!!! les gens dans votre genre je leur marche dessus chose que je ne ferai pas avec un animal qui a certainement plus d intelligence et de savoir vivre que certains humains,!!! je ne continuerai pas le débat , j'aime pas les tordus !!!!!" 
Si chacun copie une copie tronquée le résultat est désastreux.  Elisabeth Hardouin-Fugier a  été oubliée  et  le démenti  de l'Unicef France est illisible sur Le Post et absent  sur l'autre blog qui donnait comme titre : "Corrida et souffrance qu'en pense l'Unicef ????"  Alors que ce  démenti justifie notre titre et qu'il est essentiel au fondement de notre article ! 
Nous sommes choqués de cette situation répétitive de nature à entraîner des soucis et devons donc rappeler avec gentillesse mais fermeté que le travail des autres doit être respecté. Notez : il y a une coquille : supprimer  Roquefort (en Aveyron)  sans rapport avec son homonyme dans les Landes, ville taurine. 
Solidaires de la même cause, nous voulons que cela s'arrange et vous remercions de votre compréhension, éthique et efforts personnels pour présenter nos articles entiers avec leur lien d'origine.  Il est important de comprendre ce qu'on a copié. De notre côté, nous supprimons les couleurs pour une bonne lisibilité des pages. Nos articles sont notre propriété intellectuelle, pour les diffuser il est courtois, selon la Net-éthique, d'en faire la demande par commentaire ou par email à galgos-ethique-europe@orange.fr.
Unanimus, 20 juillet 2011
 
L'ENQUETE D'UNANIMUS
IL nous semble important de vous informer et confirmer que l'UNICEF FRANCE accorde son soutien aux partisans de la corrida par le biais de l'enfance, bien qu'elle le réfute. L'argent des  dons,  autres subventions nationales et internationales  sert, en effet,  aussi de paravent pour favoriser les écoles taurines où les enfants sont enrôlés dès l'âge de 7 ans. Apprentis tueurs exerçant leurs jeunes "talents" en éventrant des  veaux. Unicef France quel soutien éducatif à l'enfance traumatisée ? Corrida et enfance une nouvelle synthèse.  
.
EN ESPAGNE 
Lors des présentations de 2010 au Parlement de Catalogne ayant voté l'abolition de la corrida pour 2012 -dont les taurins exigent la mise sous patrimoine de l'Etat comme la France l'a fait- Kenneth Shapiro, psycholoque américain impliqué dans ce domaine, a écrit aux membres du parlement une lettre où il met en avant : "le solide faisceau de résultats reliant maltraitance animale et violence envers les humains", et en particulier "un ensemble significatif de recherches qui démontre que la maltraitance animale est étroitement reliée à la violence conjugale, aux traitements envers les enfants, et à d'autres formes de violences impersonnelles". 
.
AU COEUR DU DEBAT, c'est donc aussi la protection des enfants à qui la corrida apporte une image banalisée et légitimée de la violence.
.
EN FRANCE  
D'une part, la question a été reprise dans la proposition de loi n° 2735 non aboutie présentée le 13 juillet 2010 par Muriel Marland Militello député, dans le chapitre "Le brouillage des repères" précisant en particulier que : "(...) en encourageant des cruautés exercées en public, on pervertit l'éthique à transmettre à nos jeunes et c'est notre société tout entière que l'on ébranle (...) sur le plan pédagogique, la corrida fait perdre tout repère à l'enfant".  
D'autre part, Elisabeth Hardouin-Fugier professeure honoraire d'Histoire de l'art, historienne des arts et mentalités, a particulièrement étudié et écrit sur les rapports entre l'homme et l'animal.  Elle a publié plusieurs ouvrages sur la corrida et un rapport à  consulter  sur le blog P.E.A.C.E ici   http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-analyse-par-elisabeth-hardouin-fugier-du-rapport-tauromachie-immaterielle-75805446.html  où elle explique notamment la souffrance des taureaux et aussi que "la mise à mort réelle et sanglante disqualifie radicalement la corrida en tant qu'art car l'art s'arrête où commence la réalité. L'art exclut la réalité intégrale. (...) la jouissance que peut provoquer à certains une mise à mort sanglante ne sont pas artistiques. Même réduit au simple rôle de spectateur, l'enfant peut-être mutilé de son empathie naturelle envers l'animal, à son insu, ou même de force : certains comparent cette violence à celle d'un VIOL. Les arènes privées partiquent des ventes illégales de veaux servant  comme "terrain d'apprentissage" (VII,6) Mieux vaudrait dire des abattoires clandestins dépassant de loin le quota autorisé aux abattages privés, dont l'enfant du matador Michel Lagravère "bénéficie": dès l'âge de 5 ANS, il tue une dizaine de veaux par an, les lardant de coups d'épée. Bien de grands adolescents REFUSENT de tuer, une fois leur jusgment formé".
.     
LES ECOLES DE TAUROMACHIE
Elles sont  un aspect supplémentaire soulevé :  les enfants y sont initiés, dès l'âge de 7 ans, pour apprendre à combattre et à tuer de jeunes taureaux. Faire toréer des enfants de moins de 16 ans constitue d'ailleurs en France une infraction à la législation du travail (Art. L211.11 du code du travail), comme le montrent les décisions judiciaires qui ont suivi les plaintes déposées par l'Alliance Anticorrida concernant El Juli en 1997, alors âgé de 12 ans et de Michelito Lagravère en 2008, 11 ans.
.
A l'insu des parents AFICIONADOS ET CHASSEURS, autorisés par contrat avec les communes, s'introduisent insidieusement à l'Education Nationale comme intervenants rémunérés où ils font un travail de manipulation sur de très jeunes enfants. Dans leur école même alors qu'ils ne sont pas du tout en âge de juger.  
 
 jeunes tueurs école taurine Arles
   
L'UNICEF FRANCE ET LES ECOLES DE TAUROMACHIE
Soucieux de ne pas voir le débat sur la protection de l'enfance risquer de tarir à la source le renouvellement du public, les partisans de la corrida ont obtenu le soutien de l'UNICEF FRANCE, associé par exemple à la Feria des enfants de Nîmes, qui a lieu en même temps que la Feria de Pentecôte. Pour André Viard,  ancien torero,  journaliste écrivain "militant" taurin  et   président de l'Observatoire National des Cultures Taurines : "Il s'agit d'éveiller les plus jeunes à nos traditions pour les aimer, les défendre et plus tard les transmettre". Il évoque aussi les artistes inspirés par la corrida et trouve normal que les enfants soient encouragés dans la voie tauromachique. C'est donc cet objectif qu'Unicef France approuve. 
.
   
MISSIONS DE L'UNICEF FRANCE AUPRES DES ENFANTS
Sensibiliser les élèves dans les classes, faire de la vente sur les stands de cartes de voeux et de cadeaux Unicef, établir des liens avec les entreprises, les collectivités, etc... organiser des événements, faire du plaidoyer auprès du public français (scolaires, jeunes, collectivités, medias) en faveur des droits de l'enfant, collecter des fonds au profit des programmes menés sur le terrain.           
     

DETOURNEMENT DE MISSION DE L'UNICEF FRANCE

CARTE BLANCHE donc non pas pour un soutien psychologique comme on pourrait s'y attendre. Mais pour conforter et diriger les jeunes enfants des villes taurines dans "l'art" de la violence en servant de rempart aux débats sur la protection de l'enfance. Puisque l'UNICEF FRANCE est sur le terrain au moment des corridas, ça ne peut qu'être très bien vu. Bref une sorte de blanchiment de conscience.

CARTON ROUGE notamment aux personnes suivantes  ne pouvant ignorer que leur talent ou leur notoriété sert aussi à la corrida :   Au chef d'orchestre Myung-Whun Chung, ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef, à l’Orchestre philarmonique de Radio France, ambassadeur de l’Unicef France, à Patrick Poivre d'Arvor, ambassadeur de l’Unicef pour les pays francophones, à Corneille, ambassadeur de l’Unicef France et de l’Unicef Canada, à Mimie Mathy, ambassadrice de l’Unicef France, à Laetitia Hallyday, marraine de l’Unicef France, à Ayo, marraine de l’Unicef France pour l’éducation.  Dommage !  

CE QUE JUSTIFIENT LES TAURINS : Dans les abattoirs ce n'est pas mieux, vu qu'il doit mourir alors quel mal à s'amuser avec un taureau ? Dans les arènes il meurt "brave".  On peut voir la mort dans les abattoirs pour avoir sa dose d'érotisme.  Torturer un taureau pendant  20 minutes  sous les huées et les applaudissements pour finir comme ça : fin d'orgasme !   

Diapositive20.JPG      

 

LA JOUISSANCE DE LA MORT AU PATRIMOINE CULTUREL

Que dire de cette phrase culte d'un aficionado lors de l'entrée de la corrida  au patrimoine immatériel  culturel français le 22 avril 2011, à la grande honte de la majorité des Français,  entendue aux Informations nationales depuis Arles en fête ? "Le taureau c'est comme le melon pour savoir ce qu'il y a dedans il faut l'ouvrir" C'est cette mentalité là  que cautionnent les personnalités politiques et autres  qui sert de patrimoine et   se veut l'héritage obligatoire des générations futures ? Au même titre que la dentelle au point d'Alençon, la tarte tatin ou le repas gastronomique français qui ne tuent personne. On peut comprendre que pas moins de  75 % des citoyens sinon plus sont en colère et honteux d'être français. 

C'est une gifle aux vrais artistes oeuvrant avec éthique :  peintres, danseurs, comédiens, musiciens, chorégraphes, cinéastes, artisans d'art etc...       

 

LA FRANCE DIVISEE EN DEUX

L'autre France, celle des  citoyens aux mains propres,  ne  veut pas que  l'Etat subventionne l'apologie de la violence érigée en fêtes où les spectateurs ont un rapport malsain, sensuel et morbide inavoué autour des supplices d'un animal. S'ensuivent ensuite des beuveries et soirées  mangeailles  dont profitent bien  les commerçants,  hôteliers hébergeurs, publicitaires, assureurs etc... Toute une manne  touristique dont les communes et l'Etat encaissent les retombées en taxes et TVA. Ce qui a conduit les taurins à réclamer à l'Etat une récompense -au même titre que toute activité culturelle- argumentant que la corrida rapporte bien autant que toutes les autres. L'Etat  leur a donnée et d'autant plus facilement que élus et alliés  des communes taurines, nombreux hommes et femmes  politiques au pouvoir dont ceux-là même qui en ont décidé, artistes et autres souteneurs et snobs sont de la partie. Il y a des intérêts personnels qui ne sont pas démocratiques. 

S'agissant d'un  patrimoine national concernant une minorité sous exception, il est irresponsable d'agir sans tenir compte du paramètre violence, phénomène de société de plus en grave, noyau du débat contre la corrida. C'est un "droit souverain" a réaffirmé le ministre de la culture.

 

LA NON VIOLENCE N'EST DONC PAS UN DROIT CITOYEN, NI UNE VALEUR NI UNE ASPIRATION REPUBLICAINE.

MAHATMA GANDHI est donc mort pour rien. Maintenant il n'a plus sa place dans les programmes scolaires car il disait : "On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités". Il faudra réécrire l'histoire. 

 

portada 2012 LES TAUREAUX VOTERONT !         

 

L'ARGENT PUBLIQUE DES PULSIONS EROTICO-MORBIDES

La finalité de cette inscription avait plus d'un but... 

D'une partadmettre les taureaux comme biens intouchables de l'Etat sous couvert de préservation des races et de  parcs naturels magnifiques, de plus en plus lamentablement entretenus malgré les subventions. Ainsi les taureaux sont sous tutelle de l'Etat et ne sont plus les biens des hommes. Rendant ainsi irrecevable toute action plaidant leurs souffrances avérées par les vétérinaires et chercheurs, et faire obstacle à toute révision des traditions "ininterrompues" discutables. Donc vouant les taureaux à la mort dans les arènes et rassurant ainsi les lobbys ayant peur de perdre leur public.    

Une jurisprudence comme invitation aux autres pays. Cette décision est  un droit légal de violence et cruauté sur animaux. Elle est de nature à encourager d'autres pays à continuer alors même qu'ils s'interrogent sur ces pratiques -confortant les taurins de Catalogne- et surtout à en inciter d'autres à s'y s'ouvrir.  La corrida qui est en régression dans le monde vient donc de recevoir de la France,  pays des droits de l'Homme, le meilleur exemple d'incitation à la violence de l'humanité.     

D'autre part, de verser  d'autant plus de subventions "culturelles" au profit des splendides écoles taurines aux frais du contribuable. La corrida n'étant pas considérée comme un sport elle est donc culturelle car quelle discipline sportive  admettrait  la mort comme objectif olympique même s'il y  a   cent façons codées pour la donner ? Dans ces écoles on pourvoit à la relève des toreros et autres personnels de corrida en  assurant aussi  un bon emploi de professeur aux "retraités" des arènes et ainsi la boucle est bouclée. 

Favoriser les amis. Ceux qui ont pris la décision non démocratique  de l'inscription au patrimoine culturel français sont amateurs de corrida et l'ont fait avec la collaboration de leurs amis taurins. En recrutant  les élèves depuis leurs écoles, dès l'école à 7 ans, par interventions  "culturelles"  également rétribuées,  l'Etat  contribue  donc largement à  entretenir  les communes taurines. Toutes associées aux  puissants lobbys pressurisants,  professionnels, cartels taurins de France et d'Espagne,  industriels, transporteurs du matériel (c'est ainsi qu'ils nomment les taureaux), presse et revues spécialisées, télé taurine,  clubs taurins,  expositions, etc...  jusqu'aux nettoyeurs des arènes sanglantes : tous vivant déjà bien des intérêts et bénéfices  de la corrida.          

Et petit secret bien gardé : un Institut du droit international taurin avec siège à NÎMES et à MADRID présidé par des avocats. Tout était coordonné et prévu d'avance sans aucune place pour l'improvisation. Voyez l'article du Midi Libre fief taurin en date du 10 juin 2011 et laissez-y vos commentaires !! 

http://www.midilibre.fr/2011/06/10/un-institut-international-du-droit-taurin-cree-a-nimes,333677.php 

Mais ce n'est pas tout. L'ambition dévorante va bien plus loin encore avec une visée mondiale de la corrida au patrimoine mondial de L'UNESCO.   Ce lien vers le COLBAC vous en apprend plus :  http://www.colbac.fr/

 

 

ALORS QUI SONT LES "VACHES A LAIT" SPECTATEURS "CHERIS" PAYANTS ET CONTRIBUABLES ?      

105 euros à 18 euros les plus  minables  places de la  plèbe  à Nîmes, c'est le prix d'entrée  pour se faire des frissons érotiques dans la culotte puisque la corrida n'est rien d'autre que l'érotisation de la mort dont les artistes se sont faits les chantres. Les "officiels" étant tous  invités comme toujours. Pas "cher" comparé à d'autres arènes qui peuvent aller au delà de 300 euros et bien plus si marché noir. Salaire d'un "bon" torero ? Jusqu'à 400.000 euros ou plus : c'est fou ce que ça rapporte le prix du sang et la profession veut des subventions !!  Pendant que la France et l'Europe ont faim et que l'Union européenne réduit le budget de l'aide alimentaire de 60 %, voyez  à ce sujet  notre récent  article et la pétition SOS FAIM  ici :  http://unanimus.over-blog.com/article-petition-sos-faim-en-europe-non-a-la-reduction-de-l-aide-alimentaire-13-millions-de-pauvres-dans-1-78455647.html    

 Et donc  au détriment des  citoyens contribuables  dont ceux qui participent  sans une goutte de sang  à de vraies activités artistiques élevant le niveau intellectuel et les valeurs morales. 

 

PLAISIRS ROMAINS ET TEMOIGNAGE D'UN TORERO REPENTI      

Les anti taurins sont,  pour ce monde se définissant comme une minorité avec des droits  ("l'aficion est fier, courageux, fort et solidaire de son patrimoine") : "des tristes, des imbéciles, des arriérés mentaux ne comprenant rien à la corrida, rien aux traditions, rien à l'esprit de fête et tous des frustrés de ne pas se divertir avec autant de passion" qu'eux. Tournant en dérision les personnes qui ont fait le choix de ne pas consommer de viande et raillant les arguments de ceux qui dénoncent des tortures supplémentaires avant et pendant les corridas, tout en  reconnaissant "des manquements" fréquents au règlement.     

LES JEUX CULTURELS DU XXIème SIECLE. Selon que le public est content et agite son mouchoir -comme du temps des combats de gladiateurs on levait ou abaissait son pouce- il réclame son trophée : une, deux oreilles et la queue du taureau. S'il est mécontent du taureau qui refuse de se défendre malgré les piques des armes, ou provient d'un mauvais cartel, ou jeu fade du torero la bête aura un blâme : une banderille noire profonde piquée, le torero "un avis de silence" et la foule sera très en colère. Les bons résultats des toreros sont affichés en valeur  "oreilles et queue coupée".  Un taureau "grâcié" sera quand même mis à mort après la corrida d'autant plus qu'il est blessé et n'était plus du tout sauvage ... Il a été manipulé par l'homme bien avant pour son conditionnement à la corrida ! Une mauvaise corrida où les spectateurs n'ont pas eu leur bon plaisir et se sont ennuyés de la mort trop facile du taureau est un toro-piscine ou une "charlotade". Du nom d'anciennes corridas comiques.    

LA DOULEUR DES TAUREAUX est couverte par la fanfare  et les clameurs de la foule. Mais des cinéastes ont pu capter clairement les cris et mugissements de souffrance des bêtes, et filmer leur supplice qui ne peut laisser de glace que des hommes et femmes brutes épaisses.   
DECLARATION D'Alvaro MUNERA. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, voici ce qu'en dit, entre autre, cet ancien torero repenti :
   

Non à la honte française et non à l'inscription de la corrida au patrimoine culturel français

"Il est sûr qu'il faut être mentalement déficient ou être la descendance logique d'une ignorance ténébreuse pour admettre de se distraire de la cruauté sur les animaux, mais utiliser l'instrument de la rhétorique pour que cette cruauté persiste, transformée en un droit humain, est l'acte démoniaque par excellence". Alvaro MUNERA torero repenti

. 

 

LA FERIA DES PETITS NÎMOIS AVEC L'UNICEF FRANCE
Voici le texte publié sur le site de cette association :
"Publié le 27 septembre 2007
La ville de Nîmes organise depuis 6 ans une féria des enfants, qui remporte un succès croissant (plus de 1000 participants cette année !) et qui est un exemple des nombreuses actions initiées par la ville en direction de la jeunesse.

Cette manifestation a été mise en place pour que les enfants de la ville et de l’agglomération nîmoise (depuis 3 ans) participent aux festivités qui gagnent toute la ville lors de la grande fête populaire de la Féria de Pentecôte.
Ce rendez-vous rassemble des enfants d’horizons et de quartiers différents et permet à tous de partager des moments forts de convivialité et d’amitié dans un lieu agréable, aéré et ombragé, le stade de la Bastide.

Au programme de cette féria enfantine : manèges, structures gonflables, ateliers de maquillage, et différentes activités axées sur l’éveil artistique comme le chant, la danse, le théâtre ou encore le cirque. La ville fait ainsi appel à des compagnies de théâtre, des magiciens, des conteurs et des artistes et tissent avec eux une programmation de qualité sur une journée entière.

Mais la Féria ne serait pas sans l’âme espagnole ; C'est pourquoi un mini-concours ouvert aux danseuses et danseurs en herbe des associations de sévillane et de flamenco de l’agglomération est organisé pour récompenser la grâce et le duende des meilleurs d’entre eux.

Pour faciliter l’accès à cette fête, Nîmes Métropole a mis en place des navettes gratuites au départ du Stade des Costières, puisque l’accès au Complexe de la Bastide, pour des raisons de sécurité, est fermé à la circulation.

Enfin, les familles peuvent pique-niquer ou ont accès à une petite restauration sur place : eau fournie à volonté.
A noter la participation de l’UNICEF (stand d’exposition et d’information)."
.
La "grande fête populaire" comme dit l'Unicef France  sans la nommer c'est la Feria de Pentecôte qui a  eu lieu du 8 au 13 juin 2011. Une des plus grandes manifestations taurines avec un cycle de 10 corridas  soit 60 bêtes mises à mort. Un vrai festival de sang dès  11 heures du matin et à 18 heures. Avec des soirées flamenco, repas de taureau ce qui est interdit car la découpe pour consommation publique doit se faire en abattoir à cause de germes de la maladie de la "vache folle" ! Et surtout des beuveries sans fin dans de bodega en bodega et dans  les rues. Le vrai sud-ouest passéiste avec ses liens inter générations, tous baigant dans le même sang et le  revendiquant.  Celui qu'un citoyen non-violent n'a  aucune envie de visiter et encore moins d'y  d'acheter le moindre produit de son terroir sanglant, carcassonades comprises. Carcassonne belle ville qu'il nous plaisait de visiter, la traîtresse a repris la corrida après interruption.
  
      
ET VOICI LE FAUX DEMENTI DE L'UNICEF FRANCE                 
"Publié le 19 novembre 2010, Modifié le vendredi 19 novembre 2010
 
L’Unicef France n’a jamais pris position pour ou contre la corrida. Cela n’est pas son rôle. A fortiori, l’Unicef France n’a jamais participé, sous quelque forme que ce soit, à une telle manifestation.

 

Le Comité Unicef du Gard a tenu un stand à la « Féria des enfants » pendant laquelle il n’y a pas de corrida, ni aucun taureau blessé ou tué. Seuls des jeux de courses et paséos se déroulent dans des enclos prévus à cet effet.

Le mandat de l’Unicef à travers le monde consiste à agir pour la promotion, le respect et la mise en œuvre des droits de l’enfant, en priorité en faveur des enfants les plus vulnérables, confrontés à des situations de détresse, d’urgence ou de grande précarité."

 

Paseo :  promenade ou paseillo ce sont les défilés dans l'arène précédant le début de chaque corrida. Présentation du cortège en fanfare et capes somptueuses au président de la corrida et au public- de tous les participants officiant à la mort des taureaux, sur fond de paso doble. Les enfants sont admis dans les arènes. La presse s'est fait l'écho récemment d'un homme ayant emmené son bébé à une corrida, il l'a laissé tomber à terre : le bébé est mort. De nombreuses personnes sont aussi blessées ou tuées chaque année lors des lâchers de bovidés dans les rues.       

ETRANGE. Le moins que l'on puisse dire c'est que l'Unicef France a mauvaise mémoire mais bonne conscience. Elle ne nomme pas la corrida ! Elle se trouve aussi auprès des enfants d'autres villes taurines avec lesquelles elle a signé un contrat comme Arles. Très curieusement, dans le recensement de toutes les activités des villes amies, elle occulte la corrida comme si elle n'existait pas alors que c'est l'argument commercial et "culturel" de ces villes taurines. Comme si elles n'étaient pas couvertes d'affiches et alentours pour annoncer les corridas. Le lien vers les villes amies des enfants  http://www.villeamiedesenfants.com/        

Ce n'est donc pas le fruit du hasard si M. Viard ancien torero, organisateur de corridas, journaliste et correspondant de Madrid écrivain à la gloire de la mort, président de l'Observatoire National des Cultures Taurines, se félicite de son soutien fidèle depuis tant d'années.

 

L'UNICEF FRANCE si elle veut être crédible et digne de confiance devrait s'abstenir de paraître lors des corridas dans les villes taurines avec lesquelles elle a signé des accords. Elle ne remplit pas son rôle auquel elle prétend. Dans la mesure où, à titre éducatif, elle tiendrait compte des  conséquences  certaines sur le psychisme des enfants, nous comprendrions mieux.  La vue de  spectacles sanguinaires banalisés, le tapage autour et l'abus d'alcool des adultes  entourant ces enfants,  enrôlés malgré eux dans la violence à un âge fragile,  mérite un soutien  : le fait-elle ? Non. Elle se veut "ni pour ni contre" mais se positionne sans équivoque possible en faveur de la corrida. La neutralité n'existe pas dans la violence !  Et pourtant ces enfants des villes taurines sont en danger moral,  défavorisés ou non. Par ailleurs, les responsables d'UNICEF FRANCE ont toujours refusé les explications par courrier et entretiens en ne recevant pas les responsables d'associations...              

 

POUR NOUS C'EST CLAIR : en encourageant les enfants à des "fêtes populaires" dont la corrida est reine, c'est une permission de violence banale  sur un animal. On commence par un animal et on franchit la frontière comme qui vole un oeuf puis un boeuf...  Un fait établi faisant froid dans le dos : des enfants de plus en jeunes sont des violeurs et des tueurs parce qu'ils sont sans repères.         

ALORS BOYCOTTONS LES DONS A L'UNICEF FRANCE

Pour soutenir efficacement la lutte contre les traditions barbares, faites un don aux associations qui en font réellement bon usage et luttent comme Galgos Ethique Europe également toujours présente  aux côtés  des lévriers martyres galgos, podencos chiens de chasse espagnols http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/ 

 

MERCI DE PARTAGER CETTE PAGE  sur vos réseaux sociaux et partout afin de faire savoir quel type de soutien cette association patentée par les élus apporte aux enfants français. Unanimus n'est pas seul à avoir porté un blâme à ce type d'action. Vos dons profiteront bien mieux à ACF ACTION CONTRE LA FAIM International qui s'occupe des enfants avec expérience et dissidence contre les compromis, n'hésitant pas à dénoncer la corruption. 
Bien amicalement, Unanimât
Le 7 juillet 2011 modifié le 20 juillet 2011
 
AU FAIT saviez-vous que ? Gérard Depardieu,  Gérard Jugnot, Victoria Abril  eux aussi aiment la corrida tout comme Martine Aubry, Ségolène Royale, Roselyne Bachelot, Charles Aznavour et tant d'autres.
FLOP au groupe DANONE sponsor officiel de la corrida avec son EAU DE BADOIT !
TOP à Edouard CHAULET, maire de Barjac dans le Gard : il a signé le Manifeste du CRAC Europe pour la protection de l'enfance !  
 
   
En savoir plus au sujet de la photo entête sur PEACE dont voici le lien :
     Pression Ethique Anti Corrida Europe  
Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr              

Partager cet article

Repost 0

commentaires

joel 20/08/2011 13:07



Bravo ! Super article..!!



Unanimât 20/08/2011 17:23



Oh merci Joël ! Il fallait le dire, le dénoncer et le démontrer. Bien amicalement,



terrienne végétalienne 20/07/2011 13:26



Donnez au peuple , du pain et des jeux, disaient les notables romains.


Donnez à la populace des miettes et des jeux , mais surtout des jeux sanguinolants, et vous ferez ce que vous voudrez de tous ces gueux... disent les racailles qui "gouvernent"


Sous couvert de fête et de sang, ils amènent le peuple à faire ce qu'ils veulent...


Et , pendant ce temps, ils passent des lois , détruisent tout, paupérisent la population. Mais , celle-ci joue et profite de "la vie"... bah, bah, bah.


Et , les autres se réjouissent de la connerie de tous ces "gens"....Continuez comme cela , nous pensons pour vous, dormez tranquilles , nous faisons pour vous...et surtout ne vous réveillez pas ,
plus vous dormirez, plus on vous escroquera, économiquement, et psychologiquement , jusqu'au trognon !!!!



Unanimât 20/07/2011 15:12



EN 2012 LES TAUREAUX VOTERONT : pas Aubry qui va aux corridas, Joly  c'est à voir si les Verts se positionnent clairement sur la corrida et autres barbaries. Sinon reste un
candidat possible... Les taureaux ont assez gratté le sol !!! Amitiés,



jackie 10/07/2011 16:13



pas fini ma phrase : je veux dire qu'elle n'a pas plus d'intérêt que celle des taureaux ou en a tout autant  car une vie est une vie.



Unanimât 10/07/2011 18:14



Une vie est une vie et la manière de la prendre qui est à vomir : dans l'amusement général !



jackie 10/07/2011 16:11



moi aussi j'en ai marre d'écrire et d'écrire à ces guignols qui ne répondent jamais mais qui demandent toutes vos coordonnées au cas où il y aurait une conjuration contre leur petite personne.
ceci dit, j'ai diffusé l'info  d'unicef sur le Post mais je vous parie qu'il va être supprimé aussitôt ! me restera plus qu'à mettre le lien pour que ceux qui s'y "intéressent" viennent
directement le lire. Il est vrai que les gens ne se sentent pas concernés du tout et se contentent de vous répondre "oh moi, je n'y vais pas" !!!! comme si ça suffisait. Par contre, si l'on était
aussi indifférents envers eux le jour où ils tomberaient entre les mains de bourreaux ils en appelleraient au ciel pour qu'on les aide, et pourtant leur petite personne n'a pas plus d'intérêt que
celle des taureaux.



Unanimât 10/07/2011 18:13



Oui c'est sûr, Jackie. Tout le monde se blanchit la conscience.


C'était très éprouvant d'écrire cet article sur le plan moral... Bien amicalement,



terrienne végétalienne 07/07/2011 11:43



Il  faut arrêter de se voiler la face! Pour certains, ces grosses associations de protection humaine sont indiscutablement toutes blanches.


Que ce soit contre le cancer , la protection de l'enfance ou autres, les dérives sont toujours possibles...


Et puis , il faut arrêter de jouer aux aveugles, qui croient fermement que les rejetons de l'espèce humaine sont les 8èmes merveilles du monde.


Ce ne sont que de futurs adultes et quand on sait et que l'on constate ce dont sont capables ces adultes qui ont été "enfants", tous ces gens capables d'une cruauté et d'une barbarie sans borne,
il faut laisser les choses à leur place!


 



Unanimât 07/07/2011 12:31



Oui d'accord. Même la CROIX ROUGE....



Présentation

  • : Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • : Contre l'invasion des monstres à face humaine. Violence = enfant en danger.
  • Contact

Profil

  • Unanima
  • Nada ! rien de particulier... 
 juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta !
 L'indifférence s'appelle complicité.
  • Nada ! rien de particulier... juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta ! L'indifférence s'appelle complicité.

Recherche Mot/thème