Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 15:23

JUSTICE pour ce petit chien monstrueusement brûlé vif par des jeunes !! Les enfants sans éducation morale deviennent des assassins sur des personnes : ils s'exercent d'abord sur des animaux. Enfant bourreau adulte à risque confirme Jean-Paul RICHIER psychiatre. Les enfants de la corrida et le toro Osborne de la foire européenne de Strasbourg à nouveau montrés du doigt.

 

Dans notre article du 6 septembre 2011 http://unanimus.over-blog.com/article-petition-torture-des-degeneres-supposes-au-bresil-ont-brule-vif-un-chiot-il-faut-les-retrouver-et-l-83538918.html nous vous avons demandé de signer une pétition pour retrouver les jeunes barbares qui ont torturé ce petit chiot : arrosé d'essence et brûlé vif, le tout filmé et posté sur Facebook : la vidéo que nous avions vue a été désactivée depuis.

Nous rappelons le lien pour signer massivement :   :

http://www.petitionenligne.fr/petition/chien-brules-vifs-video-sur-internet-integrale/1567

 

Voici ce que dit Jean-Paul RICHIER, docteur en psychiatrie militant contre la cruauté sur les animaux. Il a bien voulu étudier cette horrible affaire pour aider à retrouver les assassins, en répondant par mail ce jour :   

 

 

La pétition, si je comprends bien, s'adresse aux autorités brésiliennes.

Cependant, en lisant les commentaires du site portugais ci-dessus, on apprend (au milieu d'une avalanche d'injures répétitives mais bien compréhensibles) qu'il ne s'agit pas de portugais (donc ni de brésilien). Ce que confirme par ailleurs un site brésilien.
Il semblerait qu'il s'agisse d'une variété d'arabe, l'arabe levantin ou "shami" (qu'on peut trouver en Syrie, au Liban, en Jordanie ou en Israël), selon les liens suivants :
 
Le site "shamidog" suggère une origine jordanienne.

Cependant, des jeunes s'amusant à brûler des chiens en les ayant aspergés d'essence avaient été signalés à Rahat, ville israélienne où demeurent essentiellement des Bédouins parlant un dialecte shami (rappelons que 20% des citoyens israéliens sont arabes). En effet, un habitant de cette ville l'avait signalé à la police (il avait même fait un film pour le prouver), ainsi que le rapporte en mars 2009 le journal Haaretz l'un des principaux journaux israéliens.

Peut-être cela vaudrait-il la peine de poser la question aux autorités israéliennes et à la mairie de Rahat, s'il y en a qui ont le temps... Evidemment, le fait que Rahat soit une ville arabe en Israël rend les choses délicates, Rahat se plaignant déjà d'être comme telle stigmatisée et délaissée par l'État hébreu.

 
Je précise à toutes fins utiles que, si le statut du chien n'est probablement pas le même dans une cité arabe que dans nos cités occidentales, les sévices gratuits envers les animaux ne font nullement partie des cultures arabes (ni israélienne).

Donc, pour conclure, il y a lieu de penser (et je le pense de mon point de vue de psychiatre) que les jeunes auteurs de cet acte peuvent parfaitement, pour un prétexte futile, faire subir un sort semblable à un autre jeune ou à une fille. Ne serait-ce qu'à ce titre, les autorités ont tout intérêt à les identifier, mais aucun visage n'apparaît sur la vidéo.
 
Il semble que la vidéo ait été initialement postée sur Facebook (et naturellement rapidement enlevée), l'idéal serait d'identifier le posteur. Mais pour ça il faudrait :
- qu'une décision de justice ordonne à Facebook de communiquer l'adresse IP, permettant d'identifier l'ordinateur ; pour cela il faudrait qu'on identifie le pays où a été tournée la vidéo, et que ce pays dispose de lois interdisant ce genre de vidéo, cas de figure rarissime (ce n'est même pas le cas de la France, cf le dernier paragraphe de mon article signalé dans le message ci-dessous)
- que Facebook ait encore cette adresse dans ses archives (je ne sais pas combien de temps il est censé conserver les coordonnées d'une page supprimée)
- qu'il accepte de la transmettre (c'est une entreprise américaine)
- et qu'on puisse identifier le posteur avec cette adresse IP.
 
Bref, hélas quasiment aucune chance par ce biais.
 
Dans le meilleur des cas, si les internautes de différents pays s'y mettent, on pourrait identifier le lieu (pas évident !), ce qui serait déjà une étape importante, et pourrait donner lieu à une enquête locale.
 

 

Jean-Paul Richier

 
 
ENFANT BOURREAU ADULTE A RISQUE ! En complément de sa réponse, Jean-Paul Richier, nous invite à lire ce court article mettant en relation les tortures sur animaux avec les crimes sur des personnes :
 
INTERNET ET SEVICES SUR ANIMAUX. Pour bien comprendre, merci de télécharger le dossier Internet et images de sévices sur animaux de Jean-Paul Richier Fondation droits animal et de lire attentivement, notamment la page 11 : http://www.fondation-droits-animal.org/documents/revue69.pdf
   
LA VIOLENCE EN SOCIETE COMMENCE PAR CELLE FAITE AUX ANIMAUX : TOUS LES SPECTACLES CRUELS EN FONT PARTIE !
C'est le message que nous ne cessons de délivrer tout au long de nos actions anti corrida avec le CRAC Europe pour la protection de l'enfance. Nous reviendrons sur ce dossier et pouvons d'ores et déjà continuer à affirmer que les enfants de la corrida sont des enfants en perdition. Ils partent dans la vie avec un grave handicap moral et n'ont que peu de chances d'échapper à cette spirale. Recrutés dans leurs écoles par des "intervenants culturels" agréés par l'Education Nationale, dès l'âge de 5 ans, ils sont formatés à la barbarie. On leur présente la corrida comme un moyen de devenir riches et célèbres en glorifiant les toreros. Dès 7 ans, ils intègrent les écoles de tauromachie subventionnées par nos impôts, où ils apprennent à tuer !! S'exerçant d'abord sur de pauvres veaux horriblement massacrés, on s'en douterait, par ces apprentis tueurs. La cruauté est leur héritage parental et traditionnel dit "culturel" dans les régions barbaresques du midi et sud ouest français. Est-ce un modèle social et moral acceptable ? 
 
STRASBOURG SIEGE DU CONSEIL DE L'EUROPE ZERO DE CONDUITE EN ATTENDANT GHANDI... 
   
Même le toro Osborne diffusée sur les affiches et objets à vendre par la ville de Strasbourg durant sa foire européenne 2011 dédiée au plus cruel pays d'Europe, l'Espagne est un appel à la violence. Un taureau signifiant sans aucun doute possible corrida en Espagne et surtout en Espagne. D'autant que ce toro est chargé de nationalisme et promotionne initialement la marque d'alocol Osborne.
La capitale de l'Europe siège le Conseil de l'Europe mérite un zero de conduite pour son prosélytisme pro corrida et ses médias qui s'en font l'écho. Alors que, dans le même temps, elle érige une statue en l'honneur de GHANDI, père de la NON-VIOLENCE !!
Nous restons perplexes devant ces  contradictions  et l'avons dénoncé à plusieurs reprises ainsi que la délégation Alsace du CRAC Europe pour la protection de l'enfance  http://unanimus.over-blog.com/article-taureau-et-toro-pour-en-finir-avec-les-pro-corrida-de-la-foire-espagnole-europeenne-a-strasbourg-201-83607823.html à qui on a répondu que ce sont des internautes qui ont choisi l'emblème de cette foire. Et quand bien même ce serait le cas, Strasbourg se devait d'être plus exigeante !!  
 
L'enjeu commercial d'une foire est très important : on a choisi ce qui rapporte le plus d'argent. Quoi de plus "drôle" n'est-ce pas, que ces gigantesques toros Osborne crées en 1958 sous le régime dicatorial du sinistre Franco et plantés dans le paysage espagnol précisément sur la route des touristes qui ont sauvé l'Espagne du désatre économique et continuent en cautionnant ce qu'elle a de plus horrible ?
Régulièrement détruis ou repeints dans toutes les couleurs pour dire NON au nationalisme espagnol et  s'affirmer pour différentes commauntés, utiliser ce toro comme argument ludique et commercial est inacceptable !! Quand on se respecte moralement on ne plaisante ni  avec les droits de l'homme ni  avec la torture ni avec l'alcool. Trop de jeunes déphasés dans les sociétés sans repères car sans limites, imitent les adultes et sont  déjà alcooliques, nul besoin de les inciter !
 
Encourager des populations ignorantes à soutenir les valeurs viciées de ce toro est tout simplement  sournois. Demandez dans la rue si les gens savent l'origine de cet emblème : non, ils disent que c'est amusant et bien représentatif de l'Espagne. Certainement et c'est ainsi qu'on les habitue insidieusement sans éthique à intégrer moralement la corrida  et trouver normale la torture sur les animaux !!
 
Qui dit toro dit corrida et rien d'autre. Ce qui est punit par l'article 521.1 du CODE PENAL par 2 ans de prison et 30.000 euros d'amende au titre de cruautés et sévices sur animal. La honte française, exception dite "culturelle" dans les régions non civilisées et rebelles ne résistera pas longtemps au principe de non-violence et au droit des taureaux à ne pas subir atrocement durant 20 minutes ce que même les moutons HALAL ou CASHER ne subiront plus en quelques minutes.  
 
Nous comptons désormais sur Strasbourg et sa statue humaniste dédiée à GHANDI, grand défenseur des animaux, pour promouvoir la non-violence, après ses incartades "foireuses". Dont acte.       
       
2012 les taureaux voteront
Publié par Unanimât
Le 9 septembre 2011
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LNVerdier 12/09/2011 23:09



Un article que j'avais publié en 2008 et qui montre bien que les psychiatres de tous les pays sont unanimes sur ce sujet: les enfants maltraitants d'animaux devraient être  immédiatement
pris en charge sur le plan psychologique


http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-20444328.html



Unanimât 13/09/2011 00:00



Merci LN la situation s'aggrave d'année en année. Oui alors si les parents sont déficients moralement ces enfants sont perdus comme les enfants de la corrida : c'est horrible de
savoir que le gouvernement encourage les enfants dans la violence !!!



Présentation

  • : Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • : Contre l'invasion des monstres à face humaine. Violence = enfant en danger.
  • Contact

Profil

  • Unanima
  • Nada ! rien de particulier... 
 juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta !
 L'indifférence s'appelle complicité.
  • Nada ! rien de particulier... juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta ! L'indifférence s'appelle complicité.

Recherche Mot/thème