Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 06:52

Comme toujours, un texte du président d'Ecologie Radicale, des pensées de profondeur et de vérité à méditer et à diffuser, sans oublier de mettre le lien vers le site Ecologie Radicale. Merci.

Reçu de Gérard CONDORCET            le dimanche 27 décembre 2009

TEL 06 76 99 84 65

http://www.ecologie-radicale.org

Cause animale et politique.

 

Nul ne conteste plus que le rapport à l’animal non-humain constitue une question d’éthique pratique essentielle.

 

Ce qui permit longtemps aux humains de mépriser les autres espèces, les vieux dogmes sacrificiels et la frontière ontologique entre l’humain et le reste du vivant, cèdent devant les avancées des connaissances et de la conscience.

Il y a une unité fondamentale du vivant et l’humain est une espèce parmi les autres espèces, toutes fruit d’une évolution que les obscurantistes illuminés nient en opposant leur foi aux données objectives de la paléontologie et de la biologie moléculaire.

 

 

Les biologistes, les philosophes, les écologues, comme dans un autre domaine les climatologues, imposent une évolution des concepts.

Toutefois, dans l’ordre législatif et  dans l’ordre comportemental, les lobbies et la force des habitudes, les intérêts et les égoïsmes, perdurent à maintenir l’animal non-humain au rang de chose.

 

Qui se soucie de ne pas ouvrir une route en secteur naturel pour préserver les chouettes hulottes et les hérissons peuplant encore cette zone hospitalière ?

 

Reconnaissons que les pouvoirs publics et les « beaufs » moyens ignorent superbement cette problématique et ne raisonnent qu’en termes spéculatifs et anthropocentriques.

 

Qui se préoccupe des tortures infligées aux animaux d’élevage concentrationnaire, aux dents meulées, aux queues coupées à vif, aux porte-viandes maintenus immobiles pour faire de la graisse ?

 

Le consommateur avachi, formaté par les médias complices, ne supporterait pas la vue de ces sévices,  ne pourrait pas les perpétrer personnellement (ce qui est tout de même un progrès), mais s’accommode de son ignorance confortable, se déchargeant sur des plus frustres des basses besognes.

 

Qui s’avise d’exprimer sa pensée et de condamner le chasseur, tueur pour le plaisir, ou l’amateur de tauromachie ?

 Attention ! Emettre une opinion quelconque comporte le risque de déplaire et le sujet de la société n’est guère porté  à prendre parti. Ni Résistant, ni collaborateur, il attend prudemment le moment de suivre, de très loin, le cortège des vainqueurs.

 

Alors, le conformiste basique, le citoyen modal, aime son chien, son chat et le beau cheval mais ne veut rien savoir des conditions d’élevage des animaux de « ferme », tolère la chasse qu’il considère dans le silence de sa lâcheté comme un loisir d’arriéré et se garde bien de déranger, de bousculer, de sortir du troupeau assoupi.

 

La question animale est une question politique.

Nombre d’associations et de militants de la cause du vivant se voudraient « apolitiques », histoire de conserver les « mains propres ».

Reprenant une formule célèbre : A vouloir des mains propres on finit par ne plus avoir de mains.

 

Voilà pourquoi rien ne bouge.

Quant aux fossiles de la  « politique traditionnelle  », ils n’ont guère le courage de s’aliéner les voix de ceux qui ne voteront jamais pour eux et donnent dans l’anthropocentrisme.

 

De CHARYBDE  en SCYLLA, il y a ceux qui font de l’écologie pour les seuls humains, privant ainsi leur démarche de toute portée éthique, et ceux qui se présentent aux élections avec pour seul programme la défense animale, ce qui étant trop réducteur les condamne à  l’inexistence.

Evitons CHARYBDE, l’apolitisme pusillanime et SCylla, l’oubli de l’éthique fondamentale, celle de la réconciliation de l’humain avec la biosphère.

 

Abolir la chasse, mort loisir, la corrida, mort spectacle, interdire les modes de traitement concentrationnaires et cruels des animaux d’élevage, intégrer la protection de la Nature comme impératif de l’aménagement de l’espace, représentent le volet éthique de toute politique écologiste.

Mais, l’humain qui n’est le centre de rien puisqu’il n’y a pas de centre, ne saurait être  ignoré dans un combat politique qui exige que soient :

--- Borner les égoïsmes et les appétits individuels par  des politiques de solidarité, de redistribution, c’est-à-dire contenir les revenus indécents ne correspondant à aucune utilité publique,

--- remplacer un agent public partant à la retraite par deux pour améliorer les services publics de la protection de la Nature, de la santé, de l’instruction, de la justice, de l’aide sociale ;

----  tirer vers le haut  le statut du salariat,de la garantie sociale contreles risques de la maladie, de la vieillesse et du sous-emploi qui n’est pas pire que le mauvais emploi contraire à l’épanouissement de l’individu et au respect de la terre, le travail n’étant pas une valeur en soi ;

---- déclarer la guerre commerciale par la taxation aux frontières aux Etats voyous  et dictatoriaux ne respectant ni les droits sociaux ni les impératifs écologiques et instaurer de nouvelles règles aux échanges mondiaux de façon à pénaliser ceux qui captent les emplois par le servage et la pollution.

 

Au fond et en résumé, faire l’inverse point par point de ce que font les gouvernants.

La secte des adorateurs du Marché, de l’argent, n’aiment ni l’arbre, ni l’animal, ni l’humain.

Leur ordre infernal repose sur l’exploitation maximisée et le mépris des êtres.

Gérard CONDORCET

 

Repost 0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 06:39
Nouvelle Zélance, Conandale, une soixantaine de baleines pilotes se sont échouées hier. Une quarantaine d'elles ont pu repartir vers le large aidées par les personnes qui se sont mobilisées. 21 d'entre elles n'ont pu être sauvées. Belles images des cétacés et des humains luttant pour la vie. Tristes images de voir ces bancs de baleines désorientées qui ne repartiront jamais vers la liberté.
Repost 0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 06:46
reçu de Michèle :


Ecoutez  bien ce que Abdelwahab Meddeb homme admirable  et courageux a dit hier au sujet de la fête  ensanglantée de l'AÏd  :http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/matins/ ( vers 13 minutes 13) et lisez ensuite le compte rendu de ce qui s'est passé hier et se passera encore aujourd'hui dans notre pays, une fois de plus dans l'indifférence des instances politiques et des citoyens.
Devons nous continuer à croire en la moindre volonté politique de faire reculer les tortures infligées aux animaux ? Je le dis au pluriel , car aux égorgements s'ajoute TOUT le reste..la vivisection, la fourrure, les abattoirs et élevages laïcs, le cirque, corrida, zoo ,chasse ,gavage, éradication de toute vie  animale qui dérange et la cruauté ordinaire .
Il n'y a que NOTRE volonté de nous mobiliser et d'agir qui pourra peut être faire bouger les choses. Allons nous continuer à demander gentiment, poliment à ceux qui ont les pouvoirs de bien vouloir avoir la "grandeur d 'âme"de faire cesser les tortures infligées à cet autre qu'est l'animal  ? La condition animale est pire que jamais, alors va t-on continuer à attendre quoi que ce soit de ceux qui ne voient en l'animal qu' un objet lucratif ??
Oui, je suis en colère, et n'ai qu'un immense et définitif mépris envers ceux qui laissent commettre ces atrocités au nom d'un Dieu qui pour ceux qui croient en lui , n'a jamais demandé "ça", et au nom de cet autre Dieu qui est le FRIC !


Amitiés
Michèle,
Aux dernières nouvelles, 20Mn le journal en ligne  propose que d’un clic on vous  réserve un mouton …
http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40217

ABATTAGE RITUEL
 A l’occasion de l’Aïd al Adha la Fondation Brigitte Bardot dénonce la barbarie de l’abattage rituel et la désinvolture des autorités face à la souffrance des bêtes et aux infractions constatées.
27 nov. 2009
 

 200 000 moutons égorgés en toute conscience en 48h

A l’occasion du premier jour de l’Aïd al Adha (ou Aïd-el-Kebir), la Fondation Brigitte Bardot dénonce  l’immobilisme de l’Etat qui s’oppose à rendre obligatoire l’étourdissement des animaux avant un abattage rituel comme l’impose, depuis 1974, la réglementation européenne pour tout autre type d’abattage. Cette allégeance faite à un rite entraîne de très nombreuses dérives.

En 48h, 200 000 moutons seront abattus pour l’Aïd al Adha, dont plus de 70 000 illégalement selon le Ministère de l’Agriculture. D’ores et déjà, de nombreux témoignages attestent de l’augmentation du nombre d’abattages clandestins.

 

M. Sarkozy ne respecte pas ses engagements !

Interrogé par la Fondation sur la question lorsqu’il était Ministre de l’intérieur,  puis Président de la République, M Sarkozy avait promis « de trancher » si aucune décision significative rapide n’était prise. Pour l’heure, aucun engagement concret de l’Elysée n’est parvenu à la Fondation Brigitte Bardot mais de simples nouvelles promesses.

 

La Fondation Brigitte Bardot présente sur des sites d’abattage

Ce matin, la Fondation Brigitte Bardot était, comme chaque année, présente sur des sites d’abattage.

D’après Christophe Marie, Directeur du Bureau de Protection Animale à la Fondation : « la situation est bien plus préoccupante aujourd’hui qu’elle ne l’était l’année dernière encore. Les appels se multiplient pour nous informer de sites clandestins où des moutons sont immobilisés dans des baraques de chantier, les pattes ligotées avec des cordes… » .

A Dreux (28), de nombreuses infractions ont été relevées dans le site d’abattage temporaire visité ; les animaux étaient mis sur le dos, les uns derrière les autres, sur un restrainer* qui conduit l’animal jusqu’au sacrificateur (et non à un piège de contention comme l’impose la réglementation) qui tranche la gorge du mouton et le suspend simultanément. « C’est très grave car à défaut de piège de contention, l’immobilisation obligatoire de l’animal durant la saignée n’est pas respectée et j’ai pu constater plusieurs bêtes suspendues, la gorge tranchée, alors qu’elles étaient manifestement encore conscientes. Une bête, dans un dernier effort, a relevé sa tête pendant une dizaine de secondes avant de mourir dans son sang. Chaque bête est laissée agonisante, la tête dans une flaque de sang, c’est indigne, profondément cruel mais se pratique dans l’indifférence coupable des agents vétérinaires présents ».

Repost 0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 07:45
L'equipe fondatrice de Galgos Ethique Europe est heureuse de vous faire partager quelques moments avec leurs petits rescapés pour vous remercier et vous souhaiter de belles fêtes de fin d'année.
Avec une pensée spéciale pour Beardy, le "petit ange de ma vie" de Faby qui l'a quittée cette année malgré les soins attentifs et les ruses qui Faby déployait pour tenter de la tirer des griffes de l'usure prématurée et la maladie. Malgré les deux ans de bonheur qu'elles ont partagé, la maltraitance en Espagne encore une fois a gagné !




Rejoignez notre combat, soutenez notre nouvelle cellule ADOPTION GALGOS ET PODENCOS, aidez-nous à les faire adopter, à les placer, à trouver des familles d'accueil responsables et motivées.
Pour nous contacter : galgos-ethique-europe@orange.fr
MERCI POUR EUX.
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org
Repost 0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 07:32

FÉDÉRATION DES LUTTES POUR L’ABOLITION DES CORRIDAS

(Association loi du 1er juillet 1901 – Inscrite au J.O)

7 Chemin de Samara – 31860 Labarthe sur Lèze / Tél. 09 60 54 89 06

Site internet: http://flac-anticorrida.org - Courriel : federation@flac-anticorrida.org

 

Président d’Honneur : Théodore Monod (1902-2000)

                                                           Membres d’Honneur : Allain Bougrain-Dubourg – Gérard Lenorman                                                                                      

                                                                                                

                                                                                                 Le 24/12/2009

 

Chers amis,

En lien ci-dessous, quelques échos médiatiques de notre cause:

Une excellente intervention de Jean-Pierre Dunyach (FLAC 66) sur France
3/sud au sujet des événements très importants qui se déroulent
actuellement en Catalogne espagnole- sélectionner, 22 décembre, éditions
locales du 19/20-:


http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=l66a_locale&video_number=2

"30 millions d'amis", adhérente à la FLAC, diffuse le débat sur TV
7/Provence au sujet des enfants par rapport à la corrida. En tant que
participante, La FLAC est citée. Il est à noter que plus de 130
réactions, pour l'instant, ont pu être constatées sur le site de cette
télévision de Provence à la suite de la diffusion:


http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/1473-les-arenes-bientot-interdites-aux-moins-de-16-ans.html

"30 millions d'amis" relaie l'actualité catalane espagnole:


http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/1479-l

Le "Midi Libre" relaie l'exploitation du film de la FLAC, "Juste pour le
plaisir":


http://www.midilibre.com/articles/2009/12/15/BEZIERS-LA-PUCE-A-L-39-OREILLE-Des-espions-partout-1036134.php5

Toute l'équipe de la FLAC vous souhaite :

 

                                Bonnes et heureuses fêtes à toutes et à tous !

Amitiés

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org
Repost 0
Published by Unanima
commenter cet article
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 21:40
Une histoire à suspendre dans du papier doré à un arbre de Noël !
Bandit, le pauvre matou rouquin qui hantait le palais de Justice a fini par trouver un adoptant à sa botte !
Une belle histoire vraie que nous raconte Eliza sur son nouveau blog :

http://europeanimalprotection.blogspot.com/2009/12/conte-de-noel.html   
Repost 0
Published by Unanima
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 12:45
La semaine dernière, j'ai pu prendre deux heures pour aller promener deux loulous,  ma dernière petite rescapée à peine remise d'un long traitement et le "chevalier blanc" de cette jolie pépétte à 4 pattes, Rex.

Nous avons fait la connaissance d'une dame charmante qui promenait ses 3 lévriers, nous nous sommes assises tout naturellement sur un banc pour discuter pendant que les 5 loustics faisaient connaissance. Marie-Rose est une ancienne inspectrice déléguée de la SPA. Elle m'a raconté l'histoire de Bandit, l'adorable whiwhi devenu après des mois de "quête", le compagnon de sa levrette italienne et de son chéri, Topaze le grand whiwhi.

Bandit sortait de l'horrible élevage de l'Escarène, qui n'a rien à envier à Montflanquin, sinon qu'un whippet n'a pas du tout la même résistance qu'un galgo ou qu'un podenco. Beaucoup de lévriers n'ont pas résisté... Comme tous ses compagnons d'infortune, il a été extrait de là traumatisé pour atterrir dans un refuge où Marie-Rose l'a remarqué. Quand elle a demandé pourquoi il était laissé  seul tandis que les autres étaient dans un box deux par deux, il lui était répondu qu'il était destructeur et agressif. Quand elle a exprimé son souhait de l'adopter, longtemps la directrice du refuge a refusé, disant qu'il allait ravager les deux loulous de la famille. A force de tentatives, Marie-Rose a fini par pouvoir adopter Bandit. Les débuts ont été très difficiles, Topaze était un dominant et Bandit aussi. Marie-Rose a alors décidé de faire appel à une comportementaliste et en accord avec elle le véto a donné un traitement pour calmer les ardeurs de ces deux chipoteurs. Il a fallu du temps mais l'amour et la confiance ont eu raison de ce petit Bandit qui ne croyait plus en la vie. Il est devenu un beau whiwhi gai, sûr de lui, qui va au-devant des promeneurs toute queue battante et fait un bout de chemin avec eux, sans une once d'agressivité envers ses congénères. Il fallait juste lui laisser du temps, l'aimer, le respecter, le soigner aussi. Les vétos, ce n'est pas fait pour des prunes. Quand un animal a un comportement exacerbé,  il peut être aidé, il y a maintenant à la disposition des vétos non seulement des produits allopathiques mais également des produits à base d'extraits naturels de plantes, d'elixirs floraux, des sédatifs doux, des oligo-éléments anti-dépresseurs naturels, etc.

Pourquoi je raconte cela ? Parce que je viens d'apprendre une terrible nouvelle, un jeune lévrier espagnol à qui toutes les changes de s'adapter sereinement à son nouvel environnement n'ont pas été données et qui a fini euthanasié peu de temps après son arrivée. En un mois, un animal ne change pas, il ne devient pas agressif pour le plaisir. Si son comportement change, c'est que la famille ne lui est pas adaptée. Ce triste fait est aussi lié à la pression que subissent les associations, les appels à en sauver toujours plus et plus vite, d'où aussi les annonces sur internet où tout le monde peut venir exprimer ses bons sentiments mais ne révèlera pas forcément ses faiblesses de caractère ou dissimulera habilement  ce qui ne conviendra  jamais à un animal, le manque de patience et la tendance à le taper pour la lui faire fermer !

Il n'y a pas si longtemps, une déléguée d'une asso m'a contactée à propos d'adoptants potentiels. Ils avaient eu un gros coup de coeur pour un "titou" en accueil. Quand on a mis les "défauts" sur la table, soudain le coup de foudre n'a pas résisté... Méfions-nous des coups de coeur enflammés qui peuvent retomber aussitôt qu'ils sont montés. C'est sur de tels coups de coeur que beaucoup d'achats se font, les achats impulsion... qui peuvent aussi être liés à un comportement dû à une terrible fragilité, celle des acheteurs compulsionnels. J'ai envie j'achète, je n'ai plus envie je jette.

Une pensée émue et trop triste à ce petitou parti bien trop tôt, bien trop mal... une pensée pour Bandit aussi, que j'avais failli adopter dans le refuge dont Marie-Rose parlait, Bandit qui a fini par trouver celle qui a eu un coup de coeur, mais a surtout eu la détermination et la sagesse de le faire soigner pour que cessent les galères auxquelles la vie l'avait abonné.




Repost 0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 22:57
Repost 0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 22:52
NOURS a été enfin récupéré par l'association SANS COLLIER PROVENCE. Il pourrait avoir trouvé un adoptant.

http://www.sanscollierprovence.org/    taper sur le lien SOS NOS CHIENS.


toutou-arbre-farlede

Repost 0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 22:17
Depuis août, il attend, il vit au pied de cet arbre, nourri par les gens du coin.

Son regard n'a pas besoin de parole !!!

Une asso semble-t-il va tenter de le récupérer pour lui trouver de bons maîtres, un bon panier...

http://rescue.forumactif.com/situations-inclassables-f85/un-chien-a-la-rue-attend-devant-un-arbre-la-farlede-83-t263947.htm#5752938

   impossible de télécharger la photo ce soir...



Repost 0

Présentation

  • : Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • : Contre l'invasion des monstres à face humaine. Violence = enfant en danger.
  • Contact

Profil

  • Unanima
  • Nada ! rien de particulier... 
 juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta !
 L'indifférence s'appelle complicité.
  • Nada ! rien de particulier... juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta ! L'indifférence s'appelle complicité.

Recherche Mot/thème