Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 07:16
Petit courrier rapide à l'Elysée aujourd'hui. Soyons nombreux à écrire notre écoeurement devant ce que subissent les animaux dans notre pays des Lumières ! Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle casse !

Messieurs,

Faisant de la protection animale, je suis écoeurée par le nombre d'abandons tous les étés et par le fait que les propriétaires qui abandonnent leurs animaux lâchement ou très cruellement ne sont pas poursuivis. J'ai envoyé un dossier à Monsieur Barnier dans le cadre des rencontres animal et société et je suis vraiment très déçue :
1. de ne pas avoir reçu réception de ce dossier. A-t-il seulement été étudié ? Cela concerne des centaines de milliers d'animaux domestiques. Ce dossier co-signé par plusieurs associations présente un ensemble de propositions nécessaires pour que la situation scandaleuse des animaux dans notre pays soit améliorée et les abus stoppés.

2. que les lois de protection animale existantes ne soient pas plus sévèrement appliquées. Pour vous donner un seul exemple : si les animaux domestiques étaient tous étroitement répertoriés et les maîtres régulièrement contrôlés, ce sont des millions d'euros qui entreraient dans les caisses de l'Etat car les animaux produits sans contrôle et les cas de maltraitances, abandons, tortures, sodomies... sont de plus en plus nombreux et cela est une honte pour notre pays.

Très respectueusement,
J.P.O.
Ecrivain
Mouans-Sartoux, 1ère ville amie des animaux et anticorrida
Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 06:19

Reçu de Nicole :
Mieux que des mots, des images.
http://uk.youtube.com/watch?v=IXgwhKw55dI

Ces maltraitances, négligences, cette indifférence sont inacceptables d'un pays membre de l'U.E. Il faut faire changer la mentalité de ces gens. Ci-dessous une lettre type que vous pouvez envoyer telle quelle ou adapter comme vous le désirez, mais faites quelque chose! L'union fait la force. Les animaux comptent sur vous. Merci pour eux.
(n'oubliez pas de mettre vos coordonnées au bas de la lettre)

La lettre est à envoyer à:

arissp@altecnet.gr , efstathopoulos@mintour.gr , akontos@minagric.gr ,
ax2u050@minagric.gr ,
ka6u016@minagric.gr

Copie : general_secretary@gnto.gr , info@gnto.gr , aoikono@gnto.gr ,
ka6u016@minagric.gr

Objet : Greece, cruel and bad to its animals.

To:

Aris Spiliotopoulos, Minister of Tourism, Greece
Spyros K. Efstathopoulos, Secretary General of Tourism
Alexandros Kontos, Ministry of Agriculture, Greece
Athanasios Oikonomou, Greek National Tourism Organisation

Dear Ministers, Gentlemen,

News travels fast nowadays. Greece is proud to be the birthplace of Western civilisation. Well, it appears today it can claim to be the European champion of disgusting animal
abuse.

Family, several friends and acquaintances, having spent their holydays in Greece, told us they witnessed multiple and enduring animal mistreatment which seemingly is considered normal in your country.

Starving, tortured dogs and cats, cruelly beaten and neglected donkeys, no respect or compassion whatever for animals. Unfortunately, it is all the contrary and sterilisation of pet animals is stubbornly refused by the population.

Gentlemen Ministers: when are you going to educate your citizens?  When will you become aware of the dramatic situation of the Greek animals? When are you going to control and punish animal mistreatment, torture and neglect?

We are very, very disappointed.  We have no sympathy for animal abusers.
Until Greeks and their politicians radically change their attitude towards animals, we will dissuade everybody from visiting Greece.

Yours faithfully,

Vos coordonnées :
nom, prénom, adresse, nationalité, pays.


Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 03:54
lettre type contre Advantix, médicament pour les chiens (mortel pour les chats !!)
  
Merci d'envoyer  à  :  animal.enquiries@bayerhealthcare.com
 
Sirs,
Note that I fully subscribe to the contents of this letter,

Regards,
SIRS, MANAGMENT OF BAYER, VETERINARY HEALTH CARE
  
mettez vos coordonnées ici
 
 

 

Why don't you CLEARLY EMPHASIZE that the above mentioned product for dogs is DEADLY, i.e. IT KILLS CATS ?

http://www.youtube.com/watch?v=nNlt0D_xba4

http://www.bayeranimal.com.au/default.aspx?Page=50&ItemId=14

http://www.youtube.com/watch?v=T6NYJyVLLXI&feature=related

http://www.dhnet.be/infos/societe/article/206670/l-advantix-tue-les-chats.html


Advantix for dogs is a prescription drug (in our country), but is appears it can be bought over e-Bay as well!

Read the sad story of a Belgian lady. Because this warning was not visible enough on your package, she used a portion of Advantix on her cat. Her animal died a most  horrible death!!!

And you ARE AWARE of this, because it appears  that your company has been and still is conducting toxicity tests on animals, so?

http://www.dhnet.be/infos/societe/article/206670/l-advantix-tue-les-chats.html

Please bring immediate modification on your packages and clearly indicate that K9 is DEADLY FOR CATS.

Regards,

Mrs. Maria Borremans,  Brussels, Belgium

Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 08:17
Animaux martyres, stop à l'irresponsabilité et à l'impunité. Ecrivez à Michel BARNIER, svp, il est encore temps...
Vous avez deux pages fixes sur ce blog où vous pouvez trouver un courrier à recopier et personnaliser et des points à développer :

http://unanimus.over-blog.com/pages/Rencontres_Animal_et_Societe-457980.html   

http://unanimus.over-blog.com/pages/Rencontres_Animal_et_Societe2-458007.html

Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 10:34
"On ne vous demande pas d'aimer les animaux, on vous demande de leur foutre la paix."  

Qui a écrit, je ne sais plus, mais j'adhère !
Reçu de Delphine et écrit au maire des Matelles... mairie.matelles@wanadoo.fr

Samedi 3 mai prochain, une pauvre ourse sera exhibée dans les village des Matelles (juste à côté de Montpellier) pour une démonstration de dressage.... Julia fait partie des pauvres ourses encore détenues par des dresseurs en France (il y en a encore quelques dizaines en France).
>
>
http://www.loupic.com/Fete-Medievale-du-pic-Saint-Loup.html  
>
> Nous devons montrer notre opposition à cette pratique d'un autre âge qui implique la captivité d'un animal sauvage, sans compter les maltraitances forcément associées au dressage de cette ourse.
>
> Nous serons sur place de manière pacifique pour le dénoncer et distribuer un tract.
Vous pouvez  écrire à la mairie des Matelles et à l'association qui présente cette démonstration sur son site pour dénoncer cette pratique et dire que vous ne viendrez pas à la fête médiévale à cause de cela...
>
> Mail de la mairie :
mairie.matelles@wanadoo.fr  (le maire s'appelle Alain Barbe)
> Mail de l'association Loupic qui fait la promo de cette démonstration :
webmestre@loupic.com
>
> Merci de rester polis et d'utiliser des arguments de bon sens et non des insultes stériles qui nous feraient passer pour des extrémistes fanatiques...
>
> Merci également de faire passer à vos contacts pour qu'ils écrivent !

Mon courrier :
Monsieur le Maire, le monde de la protection animale découvre avec stupeur qu'une manifestation de démonstration de dressage d'ours est prévue aux Matelles le 3 Mai. La convention des droits européens pour les animaux se bat depuis quelques années pour le progrès d'une civilisation qui bannirait la souffrance et la maltraitance animale, même lorsque celle-ci s'exerce dans le cadre des divertissements de l'homme, espèce dominante qui n'a pas encore appris le respect envers les espèces dites inférieures. Il en est de même dans son ensemble de la Nature. Les glaciers qui fondent à vue d'oeil sont là chaque jour pour nous le rappeler. Il est temps d'évoluer.

Le petit village des Matelles a-t-il choisi la voie du progrès ? Vous n'êtes pas sans ignorer que les ours souffrent déjà de ne pas vivre dans leur environnement naturel et qu'ils subissent des souffrances graves pour arriver à être "dressés", comme les anneaux dans le nez.

Je souhaite qu'avant cette "manifestation" votre conseil municipal se livre à une profonde réflexion sur les textes européens et sur le respect que nous devons tous aux animaux. Nous avons envers eux le devoir de les aider à vivre dans leur environnement naturel, pas de les tenir prisonniers.

En espérant que sera prise la décision d'annuler cette démonstration rétrograde,
Avec mes sincères salutations,

Joëlle Oldenbourg pour les signataires de http://www.unanimus.fr/charte.htm
Ecrivain, Mouans-Sartoux, 1ère ville de France amie des animaux et anticorrida
Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 16:58
Pour tout renseignement, visitez le site
http://www.animal-societe.com/ 

Vous pouvez vous inscrire à la mailing liste du Ministère mais également adresser vos impressions sur la dramatique situation de la condition animale en France, rien ne vous en empêche.

Dans le cadre de la communication autour des Rencontres animal et société, le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche souhaite constituer une mailing liste afin de diffuser le plus largement possible les informations relatives aux Rencontres.


Vous pouvez communiquer votre adresse email à Frédéric UHL, Chargé de mission au cabinet du Ministre de l'agriculture et de la pêche, Michel Barnier.

78, rue de Varenne
75349 PARIS 07 SP
Tel. : 01 49 55 46 77
frederic.uhl@agriculture.gouv.fr

Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 07:11

mairie@ville-senlis.fr

CIRQUE = EXPLOITATION DE L'ANIMAL PAR L'HOMME. DIRE NON !

L'ancien maire de la ville de SENLIS avait interdit les cirques. Le nouveau maire est sur la corde !!!
Aidons-le par un simple email à le faire passer du côté de la compassion, l'intelligence du coeur :
Allons admirer les animaux dans leur milieu naturel, ayons au moins le respect de leurs besoins primaires. Je ne sais plus qui a dit :
JE NE VOUS DEMANDE PAS D'AIMER LES ANIMAUX. JE VOUS DEMANDE SIMPLEMENT DE LEUR FOUTRE LA PAIX !

Courrier Unanimus du 8 Avril 2008 :
Monsieur le Maire,
En tant que membres signataires de la Charte Unanimus,  privés, membres ou présidents d'associations de défense animale, nous vous exprimons notre souhait que les décisions prises sous la municipalité de Monsieur DEHAINE d'interdire les cirques sur la commune de SENLIS soit perpétuées. Le cirque n'est que le signe rétrograde de l'EXPLOITATION DE L'ANIMAL PAR L'HOMME. Nous sommes au 21ème siècle, à l'ère de la reconnaissance du respect de toutes les espèces vivantes et de la nécessité de les aider à vivre dans leur environnement naturel pour préserver la biodiversité et l'équilibre fragile de la Nature à l'échelle planétaire. Nous souhaitons que votre commune continue donc à ne pas faire la promotion de cette triste exploitation.
Avec nos espoirs et nos sincères salutations,
J. Oldenbourg
Ecrivain, Présidente Institut Khepera, association 1901
Mouans-Sartoux, 1ère Ville de France Amie des Animaux et Anticorrida

http://www.unanimus.fr/charte.htm
http://unanimus.over-blog.com
M.Hélène Verdier
http://www.galgos.fr
http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com
et tous les signataires de la Charte.
 


Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 04:33
Le Député de votre circonscription est votre représentant à l'Assemblée Nationale. Vous avez le droit et le devoir de lui exprimer vos sentiments et vos souhaits sur la protection animale en France. Vous pouvez trouver son nom et comment le contacter sur le site de l'Assemblée Nationale

http://www.assemblee-nationale.fr/13/qui/circonscriptions/  

Sur la carte, cliquez sur votre département puis sur votre circonscription pour obtenir l'adresse où lui adresser votre message.

Vous pouvez vous inspirer du courrier à l'Elysée expédié au nom des signataires de la Charte Unanimus ce jour 4 Avril 2008. Soyez convaincu(e) que tout courrier finit un jour par porter ses fruits. Seul, il est à peine lu mais lorsqu'il rejoint des milliers d'autres lettres allant dans le même sens, là il commence à interpeler !

http://unanimus.over-blog.com/article-15745564.html      
Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 22:00

CONTRE LES ABUS, LES MALTRAITANCES,
LES EUTHANASIES, LES ABANDONS.
..

CHANGER L'ESPRIT DE LA LOI ET CHANGER LES LOIS DE PROTECTION ANIMALE
Ce courrier fera l'objet d'une pétition. Si vous souhaitez y participer, merci de nous envoyer vos suggestions rapidement  unanimus@orange.fr


aux Responsables de la Condition Animale,
dont
Elysée
Monsieur Claude Guéant  
claude.gueant@elysee.fr
   
M. Barnier  
C'est en désespoir de cause que nous faisons appel à votre attention. Ce courrier, co-signé par une centaine de protecteurs des animaux dont des présidents et gestionnaires d’associations, constitue la base d’une pétition en faveur de la protection animale, en particulier contre les abandons de masse et les euthanasies de convenance.



ANIMAUX DOMESTIQUES

AUGMENTATION CONSTANTE DES  ABANDONS, MALTRAITANCES,
EUTHANASIES DE CONVENANCE


Faisant de la protection animale depuis de longues années, nous sommes  outrés par le nombre de SOS qui, chaque jour, envahissent, nos messageries : appels de détresse, animaux martyrisés en toute impunité, euthanasies de convenance, abandons en masse, refuges en cours de fermeture, fourrières surchargées. Maltraitances et actes de sadisme contre les animaux ne cessent d’augmenter et de se durcir. Si tous les actes d’abandons et de sadisme gratuit étaient réellement punis par la loi, ce sont des milliards d’euros qui entreraient dans les caisses publiques. Si les possesseurs d’animaux étaient redevables d’une « taxe permis de responsabilité », une « autorisation » en quelque sorte de posséder un animal et la preuve de leur bonne volonté à assumer leur responsabilité morale, ce revenu pourrait financer les actions de protection animale.
 
Pour des données actualisées, vous pouvez consulter le site internet de la FACCO, organisation professionnelle spécialisée dans l'alimentation des animaux familiers : la population d’animaux familiers en France montre que les populations de chiens (8,6 millions) et de chats (9,7 millions) restent globalement stables. En 2006, 8,08 millions de chiens, donc en légère baisse, 10,04 millions de chats, nombre en légère hausse. L'enquête de 2006 évalue le pourcentage d'animaux stérilisés/castrés à 29% chez les chiens et 71% chez les chats, en légère augmentation.
Cette enquête montre une situation stable dans l’ensemble alors que les abandons et les animaux recueillis maltraités ou mourant de sévices ne font qu’augmenter dans les refuges. Il  faut donc en conclure une « rotation » rapide des animaux achetés puis abandonnés malgré cette apparente sérénité statistique. Comme il n’existe aucune statistique officielle fiable, tout peut être imaginé. Il suffit de faire la tournée des refuges et d’étudier la quantité des substances chimiques utilisées pour les euthanasies vendues chaque année en France par les laboratoires spécialisés pour avoir une vue réaliste de la situation.
 
CHANGER LE STATUT DE L'ANIMAL  =  BIEN MEUBLE OU L'ASSUMER

POURQUOI DOIT-ON PAYER POUR POSSEDER UN REFRIGERATEUR ET POURQUOI NE PAIERAIT-ON PAS POUR AVOIR LE DROIT DE DETENIR UN ANIMAL ? Si l'animal est vraiment un "BIEN MEUBLE", un objet aurait-il plus de valeur dans notre société qu’un "meuble" vivant ? Tous les membres de la protection animale pourront vous le confirmer : devant l’irresponsabilité des propriétaires et les abandons en croissance constante, devant les atrocités commises en toute impunité dans la réalité, LA VIE D’UN ANIMAL AURAIT-ELLE MOINS DE VALEUR QUE NOS REFRIGERATEURS ET NOS TELEVISIONS ? La seule réponse générale trouvée au surnombre et à la détresse des animaux est l’EUTHANASIE DE CONVENANCE, réponse inacceptable à une nation évoluée. ACCEPTERAIT-ON D’EUTHANASIER UN REFRIGERATEUR LORSQU’IL EST ENCORE EN ETAT DE MARCHE ? Pourquoi et comment en sommes-nous arrivés à euthanasier par facilité des animaux qui sont encore jeunes et en bonne santé alors que cette pratique devrait être exclusivement réservée aux animaux qui ne peuvent plus être « réparés » ?
 
Pourquoi les associations de protection animale et les refuges qui ne sont pas assez largement subventionnés par l’Etat doivent-ils assumer pratiquement seuls une situation devenue ingérable à l’échelle nationale ? Trop souvent seules, parce que les polices municipales sont dépassées par tous les problèmes à régler, parce que les sociétés privées parfois chargées de gérer les fourrières pour le compte de municipalités sont soumises à la loi du profit et trop souvent recourent  à l'euthanasie de convenance.

Faire passer le profit avant la vie doit être banni de nos sociétés évoluées. Pourquoi notre pays n'assume-t-il pas les responsabilités que lui incombent les lois de protection animale européennes ? Tous les protecteurs des animaux savent que les lois existent mais qu'elles sont INSUFFISANTES et NON APPLIQUEES dans les faits. Nombre de sadiques voient leur procès durer des années et leur peine se déliter jusqu'à s'annuler. Des personnes ayant commis des actes prouvés de zoophilie ne se voient même pas retirer les animaux suppliciés ! C’est à longueur de journée que des SOS sont lancés sur Internet pour des adoptions d’urgence trop vite suivis du triste message « euthanasié »… Qui s’inquiète de savoir si les délais légaux sont respectés ? Comment une nation évoluée peut-elle continuer à fermer les yeux sur ce type de « légalité » ?


LA PROTECTION DE TOUT ANIMAL DOIT DEVENIR UN GESTE CITOYEN 

Supplices, abandons, maltraitances, euthanasies de masse sont-ils les signes dignes d'une nation qui se veut phare de la « Conscience Universelle », notion chère au Président de la République… Un rapport récent du FBI apporte la preuve que la maltraitance animale n’est que le signe avant-coureur des crimes sur les humains, les enfants en particulier.


Nous vous prions de bien vouloir envisager la création de :

1. UNE MISSION NATIONALE DE LA VIE ET DE L’HUMANITE qui oeuvrerait pour que tout être vivant soit respecté et soigné. Comme nous l’avons suggéré à la Présidence de la République lors d’un courrier, cette mission pourrait être présidée par la Première Dame de France dont la place officielle au cœur de notre pays n’a toujours pas été trouvée. 
 
2. UN MINISTERE DE LA PROTECTION ANIMALE en liaison étroite avec cette Mission de la Vie et de l’Humanité. Ses objectifs : faire évoluer les lois de protection tout autant que les mentalités en pleine connaissance des terribles réalités. Analyser et gérer la condition animale. Actualiser une législation insuffisante actuellement en instaurant un contrôle réel des naissances et du devenir des animaux tout au long de leur vie et en responsabilisant les propriétaires par un permis de détention associé à un coût de possession, un contrôle de proximité et des amendes de dissuasion.
 
Centralisation des évènements majeurs de la condition animale, élaboration d’une politique nationale cohérente de protection animale prenant en compte la situation intérieure et extérieure :
-         analyses et synthèses des remontées d’informations des municipalités et des conseils régionaux et généraux ; élaboration de statistiques disponibles à tout un chacun ;
-         analyses et synthèses des informations concernant la situation à l’étranger (importations, lois européennes, applications des lois nationales étrangères, etc.) ;
-         relations avec les fourrières, sociétés animales, services vétérinaires et associations de protection animale des refuges ;
-         recueil et commission d’enquêtes sur les faits divers concernant la maltraitance des animaux domestiques et une analyse criminologique avec statistiques nationales ; Les tortionnaires d’animaux échappent à toute analyse alors qu’ils passeront à un moment ou à un autre à la torture sur humains.
-         Commissions spécialisées composées de députés chargés d’élaborer des projets de loi adaptés au terrain ;
-         Relations avec les ministères concernés par la condition animale (agriculture, santé, intérieur, affaires extérieures, etc.)
 
Parmi les changements nécessaires, nous souhaitons :

PERMIS DE DETENTION - TAXE DE POSSESSION  - CHARTE DE RESPECT -  CONTROLE DES NAISSANCES CHEZ LES PROFESSIONNELS ET LES PRIVES - CONTROLE REGULIER DU BIEN-ETRE - AMENDES DISSUASIVES
-         Instauration pour tout animal domestique né sur le sol français de privés ou de professionnels ou importé d’une déclaration de naissance/importation accompagnée dès SA VENTE OU SA CESSION d’un PERMIS DE DETENTION AVEC TAXE DE POSSESSION et SIGNATURE D'UNE CHARTE DE RESPECT de l’animal dont le non respect entraînerait en toute connaissance de cause des amendes clairement définies et chiffrées, ceci en vue d’assurer le suivi et le respect de l’animal tout au long de sa vie ;
-         un suivi national strict du contrôle des naissances et des conditions d’élevage et d’éducation chez les éleveurs et les importateurs avec application de quotas de naissances qui seraient fonction des populations existantes domestiques, de refuges et errantes ;
-         un renforcement des contrôles des animaux en provenance de l’étranger avec instauration d’une taxe d’importation sur les naissances et de quotas d’importation ;
-         un contrôle des naissances strict chez les non professionnels (déclaration de naissance obligatoire à la mairie – identique aux cartes grises pour les voitures déclenchant le SUIVI JUSQU'AU PERMIS DE DETENTION ultérieur avec VACCINATION, IDENTIFICATION ET CONTROLE VETERINAIRE REGULIER (annuel ou bi-annuel) ;
-         interdiction de vente des animaux domestiques dans les animaleries ;
-         interdiction de vente des animaux domestiques directement par les particuliers. La vente des animaux pourrait se faire de particulier à particulier PAR UN FICHIER sous le contrôle des municipalités.
-         identification par tatouage/puçage obligatoire pour tout animal domestique né ou importé. La loi actuelle n'est pas respectée car les naissances ne sont pas déclarées et les cessions entre particuliers non plus.
-         vaccination obligatoire annuelle avec suivi vétérinaire comportant une analyse comportementale des chiens et des maîtres ;
-         création d’une charte de respect des propriétaires avec un chiffrage des peines encourues en cas de non respect.
-        Création d’une journée nationale des animaux le 4 0ctobre, jour de Saint François d’Assise.
-        AMENDES DISSUASIVES DES CONTREVENANTS A LA CHARTE ;
-        PUNITION LOURDE DES MALTRAITANCES ET DES DISPARITIONS NON JUSTIFIEES PAR UNE VISITE CHEZ LE VETERINAIRE ET SON CERTIFICAT DE DECES.
 
SERVICE PUBLIC DE PROXIMITE ET D'EFFICACITE - MUNICIPALITES
 
Le contrôle sur la situation des animaux actuellement exercé par les structures d'état est insuffisant compte tenu du manque de moyens et de disponibilité des agents municipaux et du statut flottant des animaux. Des cas graves de maltraitance perdurent car des enquêtes sont en cours qui ne finiront jamais et aucune structure d'état possède vraiment le droit de retirer à son tortionnaire un animal maltraité. Des procès en cours durent de longues années et les tortionnaires souvent ne sont même pas inquiétés. Afin de confier tout ce qui concerne le bien-être et la protection des animaux à l’Etat et à un service public réellement de proximité et d'efficacité. Nous souhaitons la création de :

COMMISSIONS MUNICIPALES ET BRIGADES MUNICIPALES DE PROTECTION ANIMALE 


RESPONSABILISER LES PROPRIETAIRES :   DECLARATION DE NAISSANCE OBLIGATOIRE,  PERMIS DETENTION/TAXE POSSESSION, CHARTE DE RESPECT, SUIVI DE L'ANIMAL TOUT AU LONG DE SA VIE.
CONTROLER LA CONDITION ANIMALE CHEZ LES ELEVEURS, DANS LES REFUGES, DANS LES COLONIES ERRANTES
VALORISER LE STATUT DE L'ANIMAL, EN PARTICULIER L'ANIMAL GUERISSEUR PAR DES ACTIONS DE FORMATION, INFORMATION, ANIMATION AUPRES DES ENFANTS, DES PERSONNES AGEES ET DES ADOLESCENTS OU ADULTES EN MAL D'INSERTION SOCIALE.

-         une commission municipale de protection animale dans chaque municipalité ;
-         d’une brigade de protection animale au sein des commissions municipales, brigades spécialisées dans la formation, l’information, le recueil et la remontée d’informations, le respect de la législation animale et du contrôle des naissances auprès de la population, la gestion des populations animales errantes, la gestion des fourrières municipales en collaboration avec les associations de protection animale, le droit de contrôle et de sauvegarde en retirant l'animal de son propriétaire chaque fois que l'animal est en danger.
        -         Organisation d’une journée nationale des animaux le 4 Octobre ;
-         Actions et animations de sensibilisation au respect animal de la population et de l’enfance (actions dans les écoles, visite des refuges, stages de soin à l’animal domestique, initiation aux métiers de la protection animale, etc.) ;
-         Suivi de la population des animaux domestiques et de la mise en conformité avec la loi de tous les détenteurs d'animaux de la commune ;
-         Contrôle de l’état des élevages professionnels, contrôle des naissances et taxe de naissance, mise en conformité avec la loi ;
-  
Gestion des fourrières municipales obligatoires dans chaque commune en collaboration avec les refuges subventionnés indépendants de sociétés privées ;
-         Suivi, soins et contrôle des colonies errantes de chiens et de chats, notamment campagnes de soins, d’identification et de stérilisation ;
-         Contrôle des populations animales dans les refuges, contrôle du bon usage des subventions, cessation des euthanasies grâce à des campagnes d'adoption et d'aide à l'adoption ;
-        Organisation et parrainage de journées mensuelles d’adoptions pour mettre fin au scandale des euthanasies de convenance ;
-        Organisations d’actions confiées à des sociétés privées ;
-        Création de brigades chargées sur le terrain d’assurer le bien-être des animaux de chaque commune dans chaque famille dans un suivi régulier, de contrôler la situation des animaux et le respect de la loi chez les éleveurs, d'organiser des campagnes de sensibilisation aux lois sur le respect des animaux et à la surveillance de la condition animale locale ;   
-      Contrôle des naissances d’animaux domestiques chez les privés : déclaration de naissance, suivi annuel ou bi-annuel, déclaration de vente/cession générant un permis de détention avec taxe de possession et signature de la charte de respect, respect du calendrier des vaccinations et des inscriptions S.C.C. et/ou S.I.E.V. ;
-     Visites des propriétaires d’animaux selon visites chez le vétérinaire pour s’assurer des vaccinations et des soins donnés, du bon état général de l'animal ; contrôle des stérilisations pour les animaux de 1ère catégorie. Un contrôle rapproché et strict des naissances, des conditions d’élevage et de détention, un examen vétérinaire annuel ou bi-annuel devraient permettre de supprimer les stérilisations systématiques qui mettent en danger certaines races et donc le principe de respect de la biodiversité ;
-      Suivi, soins et contrôle des colonies errantes de chiens et de chats, notamment campagnes de soins, d’identification et de stérilisation, création de centres de stérilisation ;
-      Organisation et animations des journées mensuelles de l’adoption ;
-      Organisation et animations de journées d’éducation : visites des écoles dans les refuges, etc.  Organisation d'actions de reconnaissance du statut de l'ANIMAL GUERISSEUR avec animations dans les écoles, les maisons de retraite, auprès d'adolescents ou d'adultes en difficulté d'insertion sociale ;
-      Rappel ferme des lois et des risques encourus en cas de négligence : divagations, mauvaise santé des animaux ;
-      Collaboration avec la police municipale et la gendarmerie nationale dans les cas de maltraitance, d’abandons, de disparitions non expliquées, de décès non constaté par un certificat vétérinaire, etc. 
 
 Nous avons mis l'accent sur les animaux domestiques dans ce courrier, mais tous les secteurs de l'industrie, science, alimentation, mode, culture et art, etc., sont concernés.  Nous souhaitons que notre pays devienne un modèle en matière de protection animale en s'attelant à faire véritablement cesser la souffrance des animaux, quels qu'ils soient, en mettant le statut de l'animal en France en conformité avec les textes européens considérant désormais l'animal "sentient being", être sentant, ressentant et sensible, donnée que nous ne pouvons plus ignorer au moment où notre pays ne néglige aucun effort pour relancer l'Union Européenne et se prépare à la diriger.
Nous rappelons la pétition du député européen, Alain HUTCHINSON pour la création d’une convention européenne de protection des animaux domestiques et des animaux errants.
Lignes principales
- identification des animaux et contrôle des naissances
- création d'une police de contrôle des naissances
- punitions sévères infligées aux abandonneurs et aux tortionnaires
- création d'unités de soins, vaccinations, identification et relâche des animaux errants
- création de refuges subventionnés assurant de bons soins et de bons traitements aux animaux abandonnés
- création de postes de directeur pour chacun de ces refuges selon les lois européennes de protection animale.
Le préambule de cette proposition de constitution établit que « L’Union souhaite avancer vers le progrès et la civilisation. Le respect pour la vie de l’animal n’est un handicap ni pour le progrès ni pour le développement économique et social. Une Union qui souhaite être cohérente et avancer sur la voie de la civilisation a l’obligation d’assurer le bien-être de l’animal et de le faire assumer véritablement par tous les états membres. Une Union en constante progression doit respecter la vie sous toutes ses formes et faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire cesser les massacres couramment perpétrés sur les animaux. Elle devrait également prendre l’initiative d’employer ses compétences légales pour voter une directive européenne sur le sujet ou au moins un cadre législatif de protection animale. Les images de cruauté auxquelles nous sommes constamment confrontés sont choquantes et ne servent qu’à nuire à l’image des pays concernés. »

The preamble of the proposed European Constitution states that "The Union plans to advance towards progress and civilisation". Respect for animal life is a hindrance neither to progress nor economic and social development. AUnionthat wishes to be coherent and to advance on the road of civilization is under every obligation to deal with the issue of animal welfare and to ensure that it is dealt with properly by all of its Member States. An ever progressingUnionmust respect life in all of its forms and do everything in its power to put a stop to the massacres currently being perpetrated on animals.
It should also take the initiative to use its legal competence to vote in a European directive on the subject or at least a framework law on animal protection. The images of cruelty with which we are constantly confronted are shocking and only serve to damage the image of the countries concerned.

Avec l'expression de nos espoirs et de nos respectueuses salutations,
Nom, Adresse, signature
fonction dans association.
Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 06:05
Messieurs, Mesdames,

Je soutiens le courrier de Madame Amparo Martinez pour les raisons ci-dessous.

"L'humanité sans compassion est une malédiction."

LES ANIMAUX NE SONT PAS NOS SOUFFRE - DOULEUR. CHAQUE PAYS DOIT PRENDRE SES RESPONSABILITES. L'EUROPE PROMULGUE DES LOIS DE PROTECTION ANIMALE MAIS ELLES NE SONT PAS RESPECTEES DANS 95 % DES PAYS CONCERNES ET LES ZOO-SADIQUES TORTIONNAIRES OEUVRENT EN QUASI TOTALE IMPUNITE. Chaque jour les messageries de la Protection Animale sont inondées d'atrocités. Un rapport du FBI prouve que les plus grands criminels s'exercent sur les animaux avant de passer aux humains. Madame Amparo Martinez interpelle la Présidence espagnole depuis de nombreuses années et presque chaque jour les GALGOS, ces merveilleux animaux qui devraient être le symbole et la fierté de l'Espagne, sont martyrisés ou euthanasiés par centaines, exterminés chaque année par milliers en toute impunité. De même, de nombreuses associations animalières interpellent leur pays respectif, leurs députés et l'Europe sans amélioration réelle. Naissances trop nombreuses, trafics d'animaux, martyres, abandons, refuges surchargés, euthanasies de masse, animaux mal traités et mal soignés, colonies de chats et chiens errants malades, mettant en danger l'équilibre sanitaire déjà fragile de nos nations dites civilisées.

Qui aura le courage de changer cet état de fait ? La condition animale est la honte de notre humanité insouciante et infantilisée !
Merci à tous les médias d'informer le public et de le responsabiliser car les états ne remplissent pas leur rôle. Je me  bats avec d'autres associations pour qu'en France soient créées :

- DES COMMISSIONS MUNICIPALES DE PROTECTION ANIMALE,
- UN CONTROLE DES NAISSANCES ET DES CONDITIONS D'ELEVAGE REEL CHEZ LES ELEVEURS
- UN PERMIS DE DETENTION DES ANIMAUX QUI GENERERAIT PAR UNE TAXE MEME MINIME UN BUDGET PERMETTANT RECENSEMENT DES POPULATIONS ANIMALES, CONTROLE DES NAISSANCES CHEZ LES PRIVES, CONTROLE DES CONDITIONS DE DETENTION, CONTROLE ANNUEL DES ENREGISTREMENTS ET DES VACCINATIONS, FORMATIONS OBLIGATOIRES ET INFORMATIONS ORGANISEES
- SOINS ET STERILISATION DES COMMUNAUTES ERRANTES
- FINANCEMENT REGULIER D'ETAT - et non plus subventions alléatoires - DES REFUGES EXISTANTS POUR FAIRE CESSER LA HONTE DES EUTHANASIES DE MASSE PRATIQUEES ACTUELLEMENT.

Il est impératif que nos pays civilisés aient une gestion transparente et saine en ce domaine. Les générations futures seront horrifiées par notre indifférence et nos choix à ce sujet. Tout être vivant mérite notre respect.

Très sincèrement,
Joëlle Oldenbourg
Présidente Institut Khepera, Mouans-Sartoux, 1ère ville amie des animaux et anticorrida de France (sans commission municipale de protection animale...)
Ecrivain, auteur de http://www.unanimus.fr/declaration-droits-vie.htm
Auteur d'un "appel à la Première Dame de France pour la création d'une "MISSION DE LA VIE ET DE L'HUMANITE"
Courrier expédié à l'Elysée. Co-signé par les signataires de la Charte Unanimus
http://www.unanimus.fr/charte.htm


> Message du 14/02/08 05:12
> De : "Amparo Martínez"
> A : piedralaves@pueblos.net, "PRESIDENTE GOB. ESPAÑOL"
> Copie à : "VETERINARIOS S/FRONTER" , bpi@unesco.org, "TELEVISIÓN ALEMANA" , "TELEVISIÓN ALEMANA" , "TELEVISIÓN ALEMANA" , "TELEVISIÓN ALEMANA" , "TELEVISIÓN ALEMANA" , "TELEVISIÓN ALEMANA" , "TELEVISIÓN ALEMANA" , "TELEVISION ALEMANA" , "TELE MADRID" , "TVE2"NOTICIAS"" , "TVE"TELEDIARIO MATINAL"" , "TVE"TELED. FIN D SEMANA"" , "TVE"A CIENCIA CIERTA"" , "TVE INFORME SEMANAL" , "TVE EN PORTADA" , "TVE DESAYUNOS" , "TVE DE CERCA" , "TVE CULTURA CON EÑE" , "TVE 2" , "TVE "TELEDIARIO2"" , "TVE "TELEDIARIO 3"" , "TVE "SEMANAL 24 H"" , "TVE "MIRADAS"" , "TVE "ESPAÑA DIRECTO"" , "TVE  GENTE" , "TVE  CRONICAS" , "TVA" , "TELE MADRID" , "TELE MADRID" , "TELE 5 REPORTEROS" , "TELE 5 REDACCIÓN" , "TELE 5 PROTESTEYA" , "TELE 5 INFORMATIVOS" , "TELE 5 EL BUSCADOR" , "TELE 5 "AQUÍ HAY TOMATE"" , "ANTENA 3.-NOTICIAS" , "ANTENA 3.- NOTICIAS" , "ANTENA 3" , "ANTENA 3" , "SEPRONA.QUEJAS Y SUGER-" , "SEPRONA WEBMASTER" , "SEPRONA" , rosa.montero@clubcultura.com, redaccion@prisacom.com, redaccion@argenpress.info, "PRENSA PARL. EUROPEO" , "POL.INTERN.PARL.EUROP." , "ORG.INTERNA PARL.EUROP" , "JEFE GABINETE PARL.EURO" , "JEFE ADJ.GABIN.PARL.EURO" , "GAB.PRES.PARL.EUROPEO" , "ESTRAT.ORG.POL.P.EUROP" , "CONSEJ.ESPEC.PAR.EUROP" , "PRESIDENTE EXTREMADUR" , "DIPUT.PROV.SORIA" , "PRES. GENER. VALENCIANA" , "PRESID.JUNTA ANDALUCIA" , "PRESIDENTE C. VALENCIAN" , "PRESIDENTE CASTILLA-LA M" , "PRESIDENTE CASTILLA-MAN" , "PRESIDENTE CATALUÑA" , "PRESIDENTE GENER. VALEN" , "PRINCIPADO DE ASTURIAS" , "PRESIDENT.COLEG.VETERIN" , redaction65@ladepeche.fr, redaction@maville.com, redaction@lecanarddenchaine.fr, redaction@dna.fr, "redaction.vesoul@estrepublicai" , "redaction.verdun@estrepublicai" , "redaction.remiremont@estrepub" , redaction.narbonne@ladepeche.fr, "redaction.nancy@estrepublicai" , "redaction.montbeliard@estrepu" , redaction.labege@ladepeche.fr, redaction.besancon@estrepublicain.fr, quotidien@nouvelobs.com, presse@lexpress.fr, plabro@nouvelobs.com, pierre.roland@ladepeche.fr, pfiole@nouvelobs.com, parole@nouvelobs.com, "nr.thouars@nrc.fr" , nr.redactionenchef@nrco.fr, monde@humanite.fr, jean-redaction.colomiers@ladepeche.fr, jean.cohadon@ladepeche.fr, gmalaurie@nouvelobs.com, gil.bousquet@ladepeche.fr, "g.raymond-dauga@sudouest.co" , direction.redaction@estrepublicain.fr, courrierlecteurs@estrepublicain.fr, courrierdeslecteurs@ouest-france.fr, dialogue@nrco.fr, cgueugneau@nouvelobs.com, edition75@leparisien.presse.fr, societe-sports@humanite.fr, s.marty@journal-marianne.com, redaction-IGF@alsapresse.com, redaction82@ladepeche.fr, redaction81@ladepeche.fr, nr.joue@nrco.fr, nr.amboise@nrco.fr, nr.loches@nrco.fr, nr.blois@nrco.fr, nr.romorantin@nrco.fr, nr.vendome@nrco.fr, nr.Issoudun@nrco.fr, nr.saintamand@nrco.fr, nr.chateauroux@nrco.fr, nr.vierzon@nrco.fr, nr.bourges@nrco.fr, nr.niort@nrco.fr, nr.parthenay@nrco.fr, nr.bressuire@nrco.fr, nr.poitiers@nrco.fr, "redaction.barleduc@estrepublic" , "redaction.pontarlier@estrepubli" , "redaction.luneville@estrepublic" , "redaction.saintdie@estrepublica" , "redaction.metz@estrepublicain.f" , redaction.lure@estrepublicain.fr, "redaction.belfort@estrepublicai" , francoise.borie@ladepeche.fr, "redaction.colomiers@ladepech" , emile.gaubert@ladepeche.fr, gaudens@ladepeche.fr, redaction09@ladepeche.fr, redaction32@ladepeche.fr, redaction46@ladepeche.fr, redaction.castres@ladepeche.fr, p.venries@sudouest.com, r.wartel@sudouest.com, infos@lejsl.fr, redaction12@ladepeche.fr, redaction47@ladepeche.fr, redaction11@ladepeche.fr, "redaction.epinal@estrepublicain" , filrouge@leprogres.fr, "PRENSA ALEMANA" , "PRENSA ALEMANA" , "PRENSA ALEMANA" , "PRENSA ALEMANA" , redaccion@larazon.es, epp_redaccion@elperiodico.com, redaccion@elpais.com, sociedad@abc.es, internacional@abc.es, internet@elmundo.es, opinion@abc.es, internet@abc.es, "RTVE"INFORMATIVOS"" , "REPORTERO DIGITAL" , "redacción canarias" , "PERIÓDICO LA VANGUARDIA" , "PERIODICO LA VANGUARDIA" , "PERIÓDICO EL MUNDO" , participa@elpais.es, ofiprensa@gps.congreso.es, noticias@europapress.es, lectores@laverdad.es, "EL PAÍS-ANDALUCIA" , "DIARIO QUÉ DE MÁLAGA" , comunicacion@cope.es, cartas@abc.es, cartalector@elperiodico.com, "20 MINUTOS" , "AVILA DIGITAL" , nr.chinon@nrco.fr, anne-marie.magnon@wanadoo.fr, "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "NEW YORK TIMES" , "MINISTERIO MEDIO AMBIEN" , "MINISTERIO DEL INTERIOR" , "MINISTERIO DE JUSTICIA-2" , "MINISTERIO DE JUSTICIA" , "MINISTERIO DE CULTURA" , "MINISTERIO AGRICULTURA" , "MINIST. SANIDAD Y CONSUMO" , "MINIST. ECONOM. HACIENDA" , "MINIST. DE DEFENSA." , "MINIST. ASUNT.EXT.COOPE." , "MINIST. ADMINIST. PUBLICAS" , "LEHENDAKARI PAÍS VASCO" , "JENNIFER HELD(PERIODISTA)" , "GABINETE LEHENDAKARI" , "EURODIPUTADO SUECIA" , "EURODIPUTADO SUECIA" , "EURODIPUTADO SUECIA" , "EURODIPUTADO SUECIA" , "EURODIPUTADO SUECIA" , "EURODIPUTADO SUECIA" , "EURODIPUTADO SUECIA" , "EURODIPUTADO SUECIA" , "EURODIPUTADA SUECIA" , "EURODIPUTADA SUECIA" , "EURODIPUTADA SUECIA" , "EURODIPUTADA SUECIA" , "EURODIPUTADA SUECIA" , "EURODIPUTADA SUECIA" , "EURODIPUTADA SUECIA" , "EURODIPUTADA SUECIA" , "EURODIPUTADA R.U" , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADA REINO U." , "EURODIPUTADO R.U" , "EURODIPUTADO R.U" , "EURODIPUTADO R.U" , "EURODIPUTADO R.U." , "EURODIPUTADO R.U." , "EURODIPUTADO R.U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIPUTADO REINO U." , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIP. PAISES BAJOS" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADO FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADA FRANCIA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO BÉLGICA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMANIA" , "EURODIPUTADO ALEMAN"
> Objet : ESPAÑA: OTRA VERGUENZA MÁS
>
>
Sr. Presidente del Gobierno español D. José Luís Rodríguez Zapatero y demás políticos españoles:
 
Terminaran Vds. alguna vez con estas
  verguenzas?

Enseñaran Vds. alguna vez a este pueblo 
que dirigen, respeto a todos los seres vivos,
  incluidos los no humanos, para así respetarse a ellos mismos y a todos los demás?

O seguirán fomentando la violencia con este tipo 
de actos basándose en:  "las tradiciones son muy bonitas y que hay que respetarlas"; palabras dichas por el Alcalde de este pueblo alavés.
 
Si me admiten una sugerencia, empezaría por todos los Alcalde de esos pueblos de la españa mas negra y profunda y les enseñaría respeto, cultura, civismo y otras maneras de divertirse.
 
De verdad no les dá a Vds. verguenza que en este país haya tanto maltrato animal y que seamos la verguenza de media Europa?
 
Sr. Presidente del Gobierno Español D. José Luís Rodríguez Zapatero:
 
LLeva Vd. algo en su programa electoral para proteger a los animales de tantos maltratadores y asesinos?

Es este el voto que le interesa a Vd.?
 
Amparo Martínez Fernández
28402777P
Sevilla (españa)
 
Si un hombre aspira a una vida correcta, 
su primer acto será abstenerse de dañar a los animales"
 
La vida de cualquier animal es mas importante que la de aquel humano capaz de torturarlo.
 
Adjunto mensaje recibido:



Sent: Wednesday, February 13, 2008 3:22 AM
Subject:  EMBORRACHAN A UNA CABRA - CARNAVALES en Piedralavés - Avila PROTESTA Y DIFUNDE!!

CARNAVALES en Piedralavés - Avila / ESPAÑA
CABRA MALTRATADA


Hola a tod@s:

Por medio de una ong con la que colaboro, me ha llegado el correo de una chica que vive en Piedralavés (un pueblo de Ávila).

Parece que allí, para festejar los carnavales, compran una cabra vieja a un pastor (la vida de la cabra vale unos 20 Euros). Unos cuantos chicos y chicas, llamados "los quintos", se divierten "paseando" a la cabra (atada por los cuernos), la emborrachan y la dejan atada por la noche sin comida.

La chica está deseperada, no sabe qué hacer. En el ayuntamiento le dicen que las tradiciones son muy bonitas y que hay que respetarlas,
¿eso nos suena, verdad? Y el Seprona ya ni va.

Esta chica está sufriendo al saber lo que le espera a la cabra de
este año, otra víctima de las "bonitas" tradiciones de nuestro país.

Ella está dispuesta a grabar, a denunciar, lo que haga falta... pero está sola.

Pide nuestro apoyo, en forma de e-mails al ayuntamiento.

piedralaves@pueblos.net
www.piedralaves.es
Ayuntamiento de PIEDRALAVES
Plaza Dos de Octubre, 1 - 05440 Piedralaves (Avila)
Tel.: 91866 50 02.




Repost 0
Published by Unanima - dans Courrier
commenter cet article

Présentation

  • : Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • Unanimus, une Âme, un Choeur pour les Animaux
  • : Contre l'invasion des monstres à face humaine. Violence = enfant en danger.
  • Contact

Profil

  • Unanima
  • Nada ! rien de particulier... 
 juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta !
 L'indifférence s'appelle complicité.
  • Nada ! rien de particulier... juste raz le bol des atrocités et de la lâcheté ! Basta ! L'indifférence s'appelle complicité.

Recherche Mot/thème